tebbounep3

TEBBOUNE OUVRE LE DOSSIER DE LA MÉMOIRE ALGÉRO-FRANÇAISE : «Nous nous dressons contre toutes les manœuvres »

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, n’a pas cédé aux chants des sirènes et encore moins tomber dans « le jeu » politique pour le moins trouble de son homologue turc, qu’il venait pourtant d’accueillir, quelques jours plus tôt à Alger, dans une visite officielle.

Au début du mois courant, en effet, alors qu’il était de retour à son pays, Tayyip Erdogan avait attribué des déclarations au Président algérien à propos du dossier de la mémoire entre l’Algérie et la France. Des déclarations selon lesquelles, et au cours de la rencontre à Alger des deux chefs d’Etat, Tebboune aurait dit que « La France a massacré plus de 5 millions d’Algériens » durant la colonisation. Le lendemain, l’Algérie, via le ministère des Affaires étrangères, s’est démarquée des propos d’Erdogan, en considérant que les propos de Tebboune ont été déformés et sortis de leur contexte. Au-delà de propos qui n’étaient pas les siens, le Président sait en toute souveraineté que la question de la mémoire est une affaire entre l’Algérie et la France.
Preuve en est, hier, à l’occasion de la journée nationale du Chahid, célébrée officiellement cette année à Saïda, le président de la République, dans un message lu en son nom par le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, juge opportun-comme il est aussi de tradition officielle- de décocher des messages à l’adresse de la France. Mais avant de s’attaquer à la question, Tebboune a introduit son message par le projet de révision de la Constitution qui constitue « le premier jalon d’une Algérie nouvelle ». Ce par quoi entend-t-il dire que, malgré le lourd héritage colonial que la France doit réparer à l’Algérie et son peuple, le pays se tourne résolument vers le changement.
« L’Algérie ne tolèrera jamais l’atteinte à la mémoire des glorieux martyrs de la Révolution », aborde le Président, pour qui « l’évocation des héroïques et valeureux Chouhada ravive en nous le souvenir de la noble lutte qu’ils ont menée pour la préservation de l’identité nationale contre toutes les politiques visant la Religion du peuple et la francisation de la langue et des lieux». Ajoutant, « nous nous tenons aujourd’hui comme un rempart contre les manœuvres externes et internes visant à attenter à leur mémoire », affirme-t-il
Sur un autre volet du message s’adressant au peuple algérien, Tebboune appelle à une prise de conscience et à une mobilisation pour réaliser les objectifs de l’Algérie nouvelle comme défi inscrit dans son programme présidentiel. « Unissons nos efforts et renforçons notre détermination pour bâtir ensemble l’Algérie nouvelle tant rêvée par les glorieux martyrs », a-t-il soutenu, appelant à « s’imprégner de la ténacité des Chouhada pour bâtir une nation forte, prospère, juste et radieuse ».
Farid Guellil