2000 da

Saisie de plus de 500 000 DA de faux billets de 2000 DA à Khenchela

Les éléments de la troisième sécurité urbaine de Khenchela ont réussi à saisir un montant contrefait de 518 000 DA de monnaie nationale en billets de 2000 DA dans la ville de Khenchela, a-t-on appris mardi de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Cette même source a indiqué que cette saisie a été opérée sur la base d’informations reçues par les services de sécurité faisant état d’une personne, âgée d’une vingtaine d’années, vendant de la drogue dans la rue Chaâbane Laghrour (Zekak Essouafa) dans la ville de Khenchela, en utilisant une table de jeu pour camoufler son activité. L’exploitation de ces informations a permis d’élaborer un plan judicieux pour appréhender le suspect, a précisé cette même source, affirmant que 2 morceaux de drogue ont été découverts dans la poche de son pantalon et 7 autres morceaux ont été également retrouvés dans sa sacoche, dissimulés dans son téléphone portable. À l’issue de l’inspection des emballages en carton sur lesquels la table de jeu était installée, une somme importante en billets de 2000 DA a été retrouvée, pour un montant total de 518 000 DA, induisant l’arrestation immédiate du suspect et son transfert au siège de la troisième sûreté urbaine pour l’interroger. Après avoir obtenu l’autorisation de fouiller la maison du suspect, une unité centrale de micro-ordinateur a été saisie, ainsi que l’arrestation d’un deuxième suspect résidant dans le quartier de Boudjelbana, dans la commune de Khenchela, a t-on indiqué. Après la présentation des prévenus devant le juge d’instruction, le principal mis en cause a été placé sous mandat de dépôt au motif de proposition de drogue à autrui pour consommation personnelle ainsi que pour délit de contrefaçon de pièces de monnaie de valeur légale alors que le deuxième suspect a été placé sous contrôle judiciaire.

Tentative d’émigration clandestine déjouée et 8 personnes arrêtées à Annaba
Une tentative d’émigration clandestine par mer a été déjouée et huit (8) personnes, dont une femme et un mineur, ont été arrêtées sur la plage d’Oued Boukrat dans la commune de Séraïdi, wilaya d’Annaba, apprend-on mardi du groupement territorial de la Gendarmerie nationale. Selon la même source, cette tentative a été déjouée lors d’une descente opérée par la brigade locale de la Gendarmerie nationale durant la semaine en cours suite à des informations relatives à un groupe qui s’apprêterait à prendre la mer par la plage de Seraïdi. Les membres de ce groupe âgés entre 16 et 32 ans sont originaires des wilayas d’Annaba, El Tarf, Guelma et Souk-Ahras, a indiqué la même source.

Sortie mondiale le 28 juin d’un livre sur le parcours de Nelson Mandela
«Grand-père Mandela», un album illustré pour enfants signé de Zindzi Mandela, fille cadette de Nelson et Winnie Mandela, va être publié dans une grande partie du monde le 28 juin à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de l’ancien président sud-africain, a indiqué mardi son éditeur français. Le livre, intitulé «Grandad Mandela» dans l’édition originale en anglais chez Lincoln Children Books, est illustré par l’artiste américain Sean Qualls. Edité en langue française par «Rue du Monde, le livre revient sur le parcours hors du commun de l’icône de la lutte anti-apartheid et prix Nobel de la paix. L’album de 48 pages sera publié simultanément en France et pays francophones limitrophes, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud, en Italie, au Brésil et dans plusieurs autres pays d’Amérique du Sud, a précisé l’éditeur Alain Serres à l’AFP. Zindzi Mandela, 58 ans, actuelle ambassadrice d’Afrique du Sud au Danemark, dialogue avec ses petits-enfants Zazi et Ziwelene âgés de 6 et 8 ans. Elle répond aux questions des enfants qui demandent par exemple pourquoi leur arrière-grand-père fut emprisonné. «Parce qu’il luttait contre l’apartheid. Ce mot bizarre, je vous l’ai déjà expliqué, c’était un système politique en Afrique du Sud qui séparait les Noirs et les Blancs», leur explique Zindzi. A la fin de leur discussion, Zindzi rappelle à ses petits-enfants ce que signifie le mot d’origine bantoue «ubuntu». «Cela signifie: +Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous+». «Il faut traiter les autres comme nous voulons être nous-même traités. C’est la philosophie ubuntu qui a inspiré Grand-père Mandela dans sa lutte et c’est aussi ce qui l’a aidé à pardonner à ses ennemis». Les dessins, en pleine page, de Sean Qualls sont un mélange acrylique, collage et crayons de couleur. L’ensemble est à la fois doux et chaud.

Ooredoo réunit les professionnels des médias pour un Iftar convivial
Ooredoo a organisé, à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, et pour la onzième année, un Iftar en l’honneur de ses partenaires du secteur des médias et de la communication.
Cette rencontre conviviale s’est déroulée, le mardi 05 juin 2018 à l’hôtel AZ-Palm Beach à Alger, en présence notamment du ministre de la Communication, M. Djamel Kaouane, du Directeur général adjoint de Ooredoo Algérie, M. Abdullatif Hamad Dafallah, des cadres de Ooredoo ainsi que des responsables des médias algériens et des représentants du secteur de la communication.
L’occasion a été pour Ooredoo de présenter ses vœux de réussite et de prospérité pour ce mois sacré à l’ensemble de la famille de la presse algérienne. Dans son allocution de bienvenue, M. Abdullatif Hamad Dafallah a relevé la diversité et la richesse du paysage médiatique algérien en mettant en avant le partenariat stratégique qui lie Ooredoo aux différentes entités du secteur national des médias amené à se développer davantage dans le futur.
Il rappellera, à ce sujet, les différentes initiatives menées par Ooredoo en direction des professionnels des médias, entre autres le concours Media Star, qui est à sa 12ème édition et le Club de Presse qui a assuré jusque-là une soixantaine de sessions de formations dans diverses thématiques. Saisissant l’opportunité de cette rencontre avec les professionnels des médias, M. Abdullatif Hamad Dafallah a évoqué les questions relatives au secteur des télécommunications, en réitérant la volonté de Ooredoo d’offrir aux algériens le meilleur de la technologie mobile partout en Algérie grâce notamment à son réseau 4G efficace Ooredoo présente dans les 48 wilayas du pays. Faisant de Ooredoo le premier et le seul opérateur en Algérie à offrir les services 4G dans toutes les wilayas.
Il soulignera les réalisations de Ooredoo dans le marché national de la téléphonie mobile avec plus de 3000 employés et près de 100 000 postes d’emploi indirects et qui a gagné la confiance de plus de 14 millions de clients qui profitent d’une connexion Internet unique et exceptionnelle en termes de vitesse, de couverture et de débit.
M. Dafalah a rappelé, par ailleurs, la contribution de Ooredoo dans les activités caritatives et humanitaires, à l’occasion du mois de Ramadhan, dans le cadre de sa responsabilité sociétale d’entreprise notamment celle organisée avec son partenaire le Croissant Rouge Algérien en ouvrant ses salles de restauration aux niveaux de ses sièges d’Alger, d’Oran et de Constantine pour servir quotidiennement des plats chauds et complets aux jeûneurs.
Devenu une tradition à chaque Ramadhan depuis 2007, l’Iftar de Ooredoo est une initiative fortement appréciée par les professionnels des médias.