Conseil des ministres

RÉSOLUTIONS DU CONSEIL DES MINISTRES : Les crimes cybernétiques désormais sous la loupe

Le Conseil des ministres s’est réuni, hier, sous la présidence d’Abdelmadjid Tebboune et à l’issue dequelles, plusieurs décisions ont été prises concernant les secteurs dont la Justice, l’Intérieur, le Travail et la Sécurité sociale, la Santé, l’Industrie, la Communication/médias et la Culture.

Phénomène en vogue dans notre société qui a proliféré à l’aune de l’évolution des nouvelles technologies et des mutations multiformes dans le pays, les crimes cybernétiques (crimes commis sur la Toile d’internet pour les intimes) seront désormais traités par un Pôle pénal judiciaire spécialisé. Ainsi, le Conseil des ministres a adopté un avant-projet amendant le Code des procédures pénales ouvrant la voie à l’institution de ce Pôle judiciaire spécialisé. Pour ce faire, le ministre de la Justice est chargé d’accélérer la procédure de sa mise en place en vue de traiter les affaires criminelles en instance. En effet, il convient de souligner que la complexité du traitement des crimes commis via les réseaux sociaux et sur Internet en général a poussé les autorités publiques à instituer un ce Pôle spécialisé dans la lutte contre les cyber-crimes comme l’était le Pôle économique et financier pour les affaires d’ordre économique et financier. Deuxième dossier examiné et suivi d’une adoption par le Conseil, la Loi organique relative au régime électoral qui venait d’être amendée en prévision des élections locales prévues novembre prochain pour peu que la situation sanitaire resterait stable d’ici là. À ce sujet, le chef de l’État « a instruit » la réduction du nombre de signatures dans les circonscriptions électorales peu-peuplées, notamment au profit des candidats en course. Ceci, alors qu’il laisse la latitude à l’Autorité indépendante des élections (ANIE) de revoir ou non le principe de parité homme-femme dans les listes électorales.

Institution d’une allocation chômage
Autre dossier sur lequel était attendu le Conseil des ministres, l’allocation chômage dont le chef de l’État s’est engagé récemment à reconsidérer pour « protéger  la jeunesse algérienne de l’exploitation politicienne ». Ainsi, il a instruit les membres du Gouvernement pour l’élaboration d’un texte portant sur la révision du cadre de la sécurité sociale en vue d’instituer une allocation chômage en plus de revoir les autres formules en lien avec cette rétribution.

Incendies : vers le versement de l’allocation au profit des familles des martyrs
Question d’urgence découlant des derniers incendies criminels enregistrés dans plusieurs régions du pays, le Conseil a examiné le dossier des indemnisations des sinistrés. Bien que la Commission chargée du recensement et du dédommagement des victimes des feux de forêt continue à faire son travail, le chef de l’État a invité les ministres de l’Intérieur, de l’Agriculture et de l’Habitat à mettre les bouchées doubles pour parachever l’opération d’évaluation des dégâts en vue d’indemniser « rapidement » les sinistrés. En si besoin est, faire appel à l’Armée nationale populaire afin qu’elle prête main-forte à l’action des agents responsables de l’évaluation, notamment avec l’approche de la rentrée sociale et de l’hiver. Comme il a instruit également le ministre de l’Intérieur avec le concours du SG de la Présidence de procéder « en urgence » au versement de l’allocation financière d’un million de DA au profit des familles des martyrs des incendies. D’autre part, le ministre de l’Agriculture est chargé de lancer une opération d’envergure consistant en la plantation d’arbres au niveau des zones et villages dont le couvert végétal est ravagé.
F. G.