Lavrov-Lamamra-696x447

RENFORCEMENT DE LA COOPÉRATION BILATÉRALE : Alger et Moscou signent un document de base

L a visite en Algérie du chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov, lui a permis de faire le point avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune et le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamara, sur les relations bilatérales et les questions internationales d’intérêts commun. C’est ainsi qu’au sortir de l’audience que lui a accordée le président Tebboune au palais d’El-Mouradia, Serguei Lavrov, a affirmé, lors d’un point de presse auquel a assisté à ses côtés Ramtane Lamamra, la détermination de l’Algérie et de la Russie à renforcer leur coopération à travers la signature d’un nouveau document de base aux relations bilatérales. D’ailleurs, et à ce titre, les choses sérieuses autour de cet accord devront être abordées lors d’une prochaine visite du président Tebboune à Moscou sur invitation de son homologue russe Vladimir Poutine. « L’Algérie et la Russie sont liées par des relations sincères et amicales », a déclaré Lavrov, ajoutant que l’Algérie et la Russie célèbreront ensemble le soixantenaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques coïncidant, de surcroît, avec le 60ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie dont la célébration s’annonce en grande pompe le 5 juillet à venir. Pour rappel, une Déclaration de Coopération stratégique avait été signée entre les deux pays en 2001. Celle-ci constitue, pour Lavriov, « le fondement des relations bilatérales et nous avons réaffirmé, aujourd’hui, l’importance de l’action commune pour renforcer la coopération bilatérale à la faveur de la signature d’un nouveau document qui servira de base à ces relations ». À propos des échanges commerciaux entre les deux pays, le volume a atteint 3 milliards de dollars en 2021 alors que des opportunités pour porter à la hausse ces échanges existent. Pour preuve, l’intérêt des entreprises russes pour le marché algérien dans les domaines de l’énergie, les mines, l’exploration et l’industrie pharmaceutique. Par ailleurs, le chef de la diplomatie russe a affirmé de la disposition de son pays à accorder davantage de bourses d’études pour les jeunes algériens.

Conflit ukrainien : Mossou apprécie La position « équilibrée » d’Alger
Sur le volet international, et comme il fallait s’y attendre, Lavrov a abordé le conflit ukrainien avec les hautes autorités algériennes. À propos de l’opération militaire russe en Ukraine, Lavrov a déclaré avoir informé l’Algérie des derniers développements, précisant : « Nous saluons la position de l’Algérie concernant les développements en Ukraine car c’est une position équilibrée et impartiale ». Et au chef de la diplomatie russe de rappeler les efforts de l’Algérie qui fait partie du Groupe de contact arabe dépêché en Russie et en Pologne pour la recherche avec les deux partie en conflit une solution politique à la crise. Concernant la situation au Mali, Lavrov a déclaré être « convaincu » de la nécessité de « tout mettre en œuvre » pour lancer un dialogue politique sur la base de l’Accord de paix d’Alger.

Farid Guellil