Nouveau stade d'Oran

Réalisation de la pelouse du Nouveau stade d’Oran : Le procédé pratiqué donne déjà ses fruits

Le gazon du nouveau stade Olympique d’Oran poursuit sa poussée dans de bonnes conditions, ce qui augure de sa réussite, s’est félicité dimanche le directeur de l’entreprise «Natural Grass», chargée de sa réalisation.
«ça fait déjà près de trois semaines depuis le lancement de la semence du gazon du nouveau stade d’Oran, et tout marche comme prévu», a déclaré Farid Bousaad à l’APS. Les travaux de cette infrastructure de 40.000 places, relevant du complexe sportif implanté dans la commune de Bir El Djir (Est d’Oran), sont en voie d’achèvement. L’infrastructure devrait être réceptionnée en juin prochain. Le responsable de «Natural Grass» a poursuivi, en outre, qu’il a été encouragé par les responsables de la Fédération algérienne de football (FAF) «qui sont déjà satisfaits de la qualité de la pelouse». Le nouveau stade d’Oran a fait l’objet dernièrement d’une visite de la commission de la Confédération africaine de football en vue de l’homologuer pour éventuellement accueillir des rencontres de l’équipe nationale dans le cadre des prochaines éliminatoires du Mondial-2022. Outre cette enceinte, la FAF a également retenu celles du 5-Juillet à Alger et Mustapha-Tchaker à Blida comme lieu de domiciliation des «Verts» dans ces qualifications, rappelle-t-on. La semence de l’herbe se poursuit en pâturin sous un voile de forçage (perméable à l’air et à l’eau) qui restera en place durant quelques jours, le temps de favoriser une bonne germination et croissance du gazon.
La FAF a précisé, sur son site officiel, que «la pelouse de ce stade est en AirFibr (terrain hybride, soit une herbe naturelle renforcée par une microfibre synthétique) et est considérée parmi les meilleurs procédés pratiqués dans les grands stades à travers le monde», souligne-t-on. Farid Bousaad, dont l’entreprise est également chargée de la réalisation des pelouses des stades de Tizi-Ouzou et Baraki (Alger) qui sont en cours de construction, a réitéré pour l’occasion son engagement à ce que «la pelouse soit opérationnelle pour accueillir les rencontres de football dès le mois de juin prochain».
Parallèlement à cette opération, son entreprise est chargée aussi de la pose, dans le même stade, d’une piste d’athlétisme «ultra moderne», a-t-il encore signalé, assurant que les travaux dans ce registre «avancent également bien».
Outre le stade de football et son terrain annexe, le complexe sportif d’Oran comporte, entre autres, un stade d’athlétisme (4.000 places), une salle omnisports (6.000 places) et un centre nautique composé de trois piscines dont deux olympiques. Cette infrastructure sera appelée à abriter l’essentiel des compétitions des Jeux méditerranéens prévus à Oran en 2021.