Psycho

Plus de 6000 unités psychotropes saisies à Blida, Souk-Ahras et Oran

Les éléments de la Sûreté nationale ont saisi, dans des opérations distinctes, une quantité de 6214 comprimés psychotropes au niveau des wilayas de Blida, Souk-Ahras et Oran, a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Les éléments de la sûreté des wilayas de Blida, Souk-Ahras et Oran ont saisi, dans des opérations distinctes, une quantité de 6214 comprimés psychotropes de différentes formes et marques, a précisé le communiqué. Agissant sur informations signalant deux individus s’adonnant au trafic de comprimés psychotropes, les éléments de la Police judiciaire de la sûreté de wilaya de Blida ont mis sur pied une opération qui a abouti à l’arrestation du premier suspect en possession de 800 comprimés psychotropes et du deuxième avec 220 comprimés. Les éléments de la sûreté de Souk-Ahras ont arrêté un mis en cause et saisi 4194 comprimés psychotropes. À Oran, les éléments de la sûreté de wilaya ont saisi 1000 comprimés psychotropes et arrêté deux individus. La DGSN a réitéré «sa détermination à lutter contre les trafiquants de psychotropes et à protéger la société des dangers de ce fléau», a conclu le communiqué.

Un corps non identifié repêché au port de Tipasa
Les services de la protection civile ont repêché, vendredi soir, un corps non identifié au port de TipaSa, portant le bilan des cadavres repêchés depuis février dernier sur les côtes de TipaSa à quatre dont celui d’une femme à Bou Haroune, a appris l’APS des mêmes services. « Il s’agit du cadavre d’un homme découvert par des pêcheurs dans un état de décomposition avancée », précise la même source ajoutant que « la dépouille a été transférée à la morgue de l’hôpital de TipaSa pour une autopsie par le médecin légiste afin de déterminer les causes de la mort dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte par les services de la Gendarmerie nationale, selon la même source. Trois autres corps avaient été récupérés depuis février dernier à Messelmoune, Gouraya et Bou Haroune dans la wilaya de Tipasa.

Quatre individus impliqués dans le meurtre d’une jeune femme arrêtés à Alger
Les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont arrêté récemment quatre individus, dont une femme, impliqués dans une affaire d’homicide volontaire avec préméditation, non dénonciation de crime et dissimulation de preuves d’un crime dont a été victime une jeune femme, a indiqué samedi un communiqué de la cellule de communication de la Sûreté d’Alger. La genèse de l’affaire remonte au signalement par des citoyens au corps sans vie d’une jeune femme sur le bord de l’autoroute et qui semble avoir été fauchée par un automobiliste, précise le communiqué ajoutant que les éléments de la Sûreté se sont immédiatement rendus sur les lieux et ont lancé la procédure d’identification de la victime. Les investigations menées par la brigade de la police judiciaire de la circonscription administrative de Hussein Dey ont permis d’identifier la victime et les individus avec lesquels elle était en contact avant son meurtre. Les interrogatoires des mis en cause ont fait ressortir que la victime était une toxicomane et que son décès était dû à une altercation au sujet de drogues dures. Les procédures légales finalisées, les suspects ont été présentés devant les juridictions compétentes, conclut le communiqué.

Plaidoyer pour la création d’une encyclopédie de l’histoire algéro-tunisienne
L’écrivain et historien tunisien, Mohamed El Haddad a appelé, samedi à Alger à l’élaboration d’une encyclopédie algéro-tunisienne de données historiques et culturelles des deux pays en vue de documenter la profondeur de ces liens et consigner les nombreuses découvertes attestant de cette relation séculaire. Lors d’une conférence animée à la Bibliothèque nationale d’El-Hamma dans le cadre des Journées culturelles tunisiennes en Algérie, intitulée «la profondeur des liens historiques entre la Tunisie et l’Algérie», Mohammed El Haddad a passé en revue l’histoire de ces relations et les liens solides entre les deux peuples soulignant les migrations scientifiques entre les deux pays, notamment d’étudiants Algériens vers la Tunisie et Tunisiens vers l’Algérie pour des études auprès d’érudits et de grands savants. Évoquant l’Histoire ancienne, le conférencier a rappelé l’interaction entre les deux pays à travers les séjours de savants et chercheurs dans un pays ou dans l’autre à l’instar d’Ibn Kheldoune et Saint Augustin. Par ailleurs, l’historien a mis en exergue les relations de parenté et d’alliance entre les deux peuples et les déplacements des familles pour s’établir en Algérie ou en Tunisie.

Conférence-débat du FCE aujourd’hui à Alger
Le FCE (Forum des chefs d’entreprise) renoue avec les sorties publiques. Ainsi, dans un communiqué, diffusé hier, l’organisation dirigée par Ali Haddad, annonce l’organisation d’une conférence-débat, aujourd’hui à 15h, à l’hôtel Holiday Inn Algiers, sis à Ouled Fayet (Cheraga-Alger), a indiqué cette source. Il sera question, durant cette conférence qui sera suivie d’un débat, de présenter une étude qui tourne autour de la finance. Précisément, il s’agira de traiter de la thématique: «Les finances alternatives et la finance islamique en particulier», a précisé le FCE, qui met à disposition du public professionnel le lien internet : www.fce.dz/actualites/le-fce-presente-les-conclusions-dune-nouvelle-etude-les-finances-alternatives-et-la-finance-islamique-en-particulier, pour toute autre information utile.

Ooredoo : premier opérateur a déployé son réseau 4G dans les 48 wilayas
Ooredoo, opérateur à l’avant-garde de la technologie, continue de relever les grands défis et annonce le déploiement de son réseau de téléphonie mobile de 4ème génération à travers les 48 wilayas du pays, après l’accord de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT). Après avoir couvert 32 wilayas en un temps record, Ooredoo étend son réseau 4G aux 16 wilayas restantes et assure dès maintenant une présence dans l’ensemble des wilayas. En deux années seulement, le leader technologique Ooredoo a réussi le challenge d’étendre son réseau 4G partout à travers le territoire national et devient ainsi le premier opérateur de la téléphonie mobile à assurer une présence dans toutes les wilayas. Au Nord et au Sud, à l’Est comme à l’Ouest, les clients de Ooredoo peuvent désormais profiter des solutions et services 4G sur un réseau moderne, performant et de grande qualité et pouvant prendre en charge d’une façon optimale la demande croissante en services Voix et Data.
Cette réussite technologique constitue un nouvel accomplissement dans la stratégie de développement de Ooredoo qui place ses clients au cœur de ses préoccupations tout en mettant à leur disposition des solutions et services innovants qui leur permettent de vivre une expérience Internet mobile haut débit inédite où qu’ils se trouvent en Algérie.

Découverte des restes de 140 enfants offerts en sacrifice il y a 550 ans
Un groupe d’archéologues a découvert dans la région de Libertad, au nord du Pérou, les restes de plus de 140 enfants offerts en sacrifice, il y a près de 550 ans. Les restes des 140 enfants, âgés de 8 à 12 ans, sont les «preuves du plus grand sacrifice collectif d’enfants d’Amérique, et probablement de l’histoire mondiale», selon la revue National Geographic, qui a consacré un article sur le sujet. En plus des corps des enfants, les archéologues ont découvert les restes de 200 lamas qui ont également été donnés en sacrifice sur une falaise donnant sur l’océan Pacifique, près de Chan chan, la ville Pré-Colombienne d’Amérique du Sud et chef lieu de la civilisation Chimú, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.