Tourisme

Appelée à promouvoir la destination Algérie : La diaspora ou l’ambassadeur du tourisme national

Outre le lancement d’un certain nombre d’opérations permettant de reconquérir le cœur des ressortissants algériens établis à l’étranger, à travers leur dotation d’un quota de logements et d’une assise d’investissement à ceux qui désirent retourner au pays, le gouvernement invite la diaspora nationale à jouer un rôle d’ambassadeur dans la promotion de la destination Algérie.
Sachant qu’elle constitue un atout de taille pour les nouvelles destinations touristiques mondiales, la diaspora nationale jouit, elle aussi, au cours de ces dernières années, de l’intérêt particulier du gouvernement. Partant de ce constat, les autorités publiques, appuyées par les représentations diplomatiques nationales accréditées à l’étranger, ont lancé une course contre la montre à l’effet de réhabiliter le tourisme national qui était, dans le passé, une destination très prisée par les touristes étrangers issus du bassin méditerranéen. En fait, c’est ce qu’à laissé entendre dans ses propos le ministre du Tourisme, qui a, en outre, invité la diaspora nationale à venir nombreuse durant la saison estivale prochaine.
Depuis Alger, le ministre Abdelkader Benmessaoud a appelé les membres de la communauté nationale à l’étranger, à participer à la promotion de la destination touristique Algérie, dans les pays où ils sont établis.
Ainsi, accueillant la caravane de la fidélité, (El Wafaa), composée de membres de la communauté nationale établie en Europe et aux Émirats arabes unis, à privilégier leur pays natal dans le choix des destinations de leurs vacances. Le premier responsable du secteur sur lequel il est attendu beaucoup dans la nouvelle feuille de route de l’économie nationale, a mis l’accent sur « l’importance de promouvoir la destination Algérie et d’inciter les étrangers à venir découvrir notre grand pays », qui se distingue par sa diversité touristique et culturelle, au moment où l’Algérie a retrouvé la paix et la sécurité au cours de ces dernières années.
Le ministre mettra en avant les efforts déployés par l’État dans ce domaine, notamment à travers la réalisation d’aéroports et de voies ferrées, la garantie de moyens de transports modernes la modernisation des infrastructures touristiques, ainsi que l’amélioration de la qualité de service. Un argumentaire par lequel le ministre a invité les membres de la communauté algérienne à venir visiter l’Algérie cet été. Dans cette optique, le ministre n’a pas omis de souligner les carences relevées dans ce domaine stratégique. Au-delà des infrastructures qu’il est important de mettre en place, il y a aussi la nécessité de faire renaître la culture touristique et les traditions d’hospitalité chez le peuple algérien. Car, ce dernier joue un rôle majeur dans le développement de ce secteur. En réponse à une question sur les facilités accordées par l’Algérie aux étrangers notamment celles liées à l’obtention du visa, Benmessaoud a déclaré qu’ «un travail de fond» est consenti à cet effet, soulignant que «toutes les informations liées à ce projet qui est au stade final, seront disponibles prochainement».
En attendant le prochain lancement de ces mesures incitatives, le ministre s’est félicité de la caravane dirigée par le député (APN) auprès de la communauté nationale à l’étranger, Samir Châabna, accompagné d’une délégation de plus de 200 personnes dont des investisseurs et des présidents d’associations, venus découvrir les sites touristiques de leur pays de naissance.
«Cette initiative, première du genre, vise à assurer le retour de compétences algériennes au pays en vue de leur exploitation», a indiqué l’élu parlementaire à ce propos, avant d’ajouter que cette visite, prévue dans la ville de Ghardaïa, « constituera une opportunité afin de relancer le secteur du tourisme algérien et jeter des ponts entre les Algériens des deux rives Nord et Sud ».
Mohamed Amrouni