Résultat de l’étau militaire qui se resserre sur eux dans les frontières du pays : Les redditions de terroristes se poursuivent

La liste des terroristes qui se livrent aux autorités militaires dans le sud du pays, notamment à Tamanrasset, continue à s’élargir à mesure que l’étau de l’Armée se resserre sur les groupes armés en présence dans la zone frontalière de cette wilaya saharienne.
En l’espace d’un mois, une dizaine d’éléments appartenant aux groupes terroristes se sont rendus à l’ANP et lesquels, assez souvent d’ailleurs, sont en possession d’armes garnies de munitions. Avant-hier, un autre terroriste, dont l’identité a été reconnue, s’est rendu aux autorités militaires de la 6e Région à Tamanrasset, a-t-on appris d’un communiqué du MDN. Outre la neutralisation de cet élément, un détachement de l’ANP a découvert, à Bordj Badji Mokhtar, une cache à l’intérieur de laquelle se trouvait un lot d’obus gros calibre. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce aux efforts des détachements de l’Armée nationale populaire déployés le long des frontières, un terroriste s’est rendu, le 28 avril 2018, aux autorités militaires à Tamanrasset (6e Région militaire)», indique le communiqué. «Il s’agit, en l’occurrence, du dénommé «R. Essalek» qui avait rallié les groupes terroristes en 2015.
Ledit terroriste avait en sa possession un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov et un chargeur garni de munition», a précisé la même source. D’autre part, «grâce à l’exploitation de renseignements, un détachement de l’Armée nationale populaire a découvert, près de la bande frontalière à Bordj Badji Mokhtar, une cache contenant 41 obus antichar calibre 105 mm», conclut le MDN par son communiqué. C’est dire toute la stratégie payante de l’Armée nationale populaire qui a démontré son efficacité sur le terrain à travers le déploiement massif de ses troupes aux frontières. Autrement, un rempart qui permet de stopper net toute tentative d’infiltration dans le territoire national et en conséquence les décourager dans le mouvement.
F. G.

ANP : Gaïd Salah en visite aujourd’hui à la 1re Région
Le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, effectuera aujourd’hui une visite dans la wilaya de Blida, où il sera attendu dans la 1ère Région militaire pour une tournée de travail et d’inspection dans les locaux de la Base centrale logistique de Beni Merad. «Cette visite sera une occasion pour le général de Corps d’armée d’inspecter les différentes chaines de rénovation et de modernisation et à constater les divers matériels développés au niveau de cette importante base», a indiqué à ce propos le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. Cette visite s’ajoute à une série d’autres faites par le vice-ministre de la Défense nationale dans les régions militaires de l’ANP. Un programme auquel s’attèle le chef de l’état-major de l’Armée qui, depuis ces dernières années, accorde un intérêt particulier au bon fonctionnement et le niveau d’opérabilité des infrastructures de l’ANP à travers le territoire national. En plus de s’enquérir de la situation dans la 1ère RM de Blida, Gaid Salah rappellera encore une fois les missions assignées à l’ANP, dont il est attendu un haut rendement aussi bien sur le plan humain que matériel. D’ailleurs, il n’y a qu’à se référer aux messages précédents du haut gradé de l’Armée pour constater d’une stratégie qui mise sur l’efficacité et le haut niveau d’opérabilité sur le terrain. Ainsi, outre un programme de formation axé sur les dernières innovations dans le domaine et dispensé aux effectifs de l’ANP, Gaïd Salah, n’a cessé d’appeler la relève de l’Armée à se ressourcer du combat de leurs aïeux de l’ALN, qui assure un prolongement à l’ANP d’aujourd’hui. R. N.