ANP

Opération de l’ANP à Skikda : Deux terroristes neutralisés et trois casemates détruites en 3 jours

L’ANP poursuit son offensive dans les maquis terroristes de la wilaya de Skikda. Ainsi, en opération de traque et de fouille contre les hommes armés et leurs lieux de replis depuis mardi dernier, les troupes militaires ont réussi jusqu’à hier, à mettre hors d’état de nuire deux terroristes, dont l’un a été abattu et l’autre s’est rendu. Au lendemain du début des opérations, menées dans la région de Boudoukha de cette wilaya, une casemate pour terroristes a été anéantie. Les militaires ont pu retrouver dans cette cache «2 chargeurs de munitions, 78 balles de différents calibres, 2 paires de jumelles, 2 plaques photovoltaïques, 7 téléphones portables, 2 groupes électrogènes, ainsi que des quantités de vivres, des médicaments, des effets vestimentaires et divers objets», précise à ce titre un communiqué du MDN. Dans la journée de ce vendredi, deux autres abris, contenant deux bombes artisanales, de vivres et autres objets, et qui servent de refuge aux éléments des groupes de nuisance, ont été détruits par un détachement de l’ANP de la 5e Région militaire, a-t-on appris d’un autre communiqué diffusé hier par l’institution sécuritaire. Sur un autre front de lutte de l’armée, et dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée «un détachement de l’Armée nationale populaire en coordination avec les éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, le 07 avril 2018 à Béchar (3e RM), un narcotrafiquant et saisies 52 kilogramme de kif traité et un véhicule, de même, d’autres détachements de l’ANP, ont arrêté à Ain Guezzam (6e RM), quatre personnes et saisi six groupes électrogènes, neuf détecteurs de métaux, un GPS, un téléphone satellitaire et 200 grammes de TNT tandis que, deux personnes ont été arrêtés à Laghouat (4e RM), est 1080 unités de boissons ont été saisi», pouvait-on lire sur le communiqué. Enfin, dans la wilaya de Biskra, un détachement l’ANP a intercepté quatre personnes et saisi quatre fusils de fabrication artisanale et quatre kilogrammes de pulvérin, alors qu’une opération portant sur la lutte contre l’immigration clandestine menée à Tlemcen et Laghouat s’est soldée par l’arrestation de onze personnes de différentes nationalités.

K. Mounis alias «Djendel» dépose les armes à Tamanrasset
Sous pression depuis le déploiement des forces de l’Armée sur le long de la bande frontalière au sud du pays, les terroristes sont de plus en plus nombreux à choisir la voie de la reddition. En particulier, dans la wilaya de Tamanrasset où plusieurs éléments se sont rendus à l’ANP depuis le début de l’année. Hier, un terroriste identifié sous le nom de K. Mounir dit «Djendel» et lequel avait rejoint les réseaux terroristes en 2013, s’est dirigé aux autorités militaires de la 6e Région pour déclarer sa capitulation, a-t-on appris d’un communiqué du MDN, qui précise avoir récupéré en possession de cet élément une kalachnikov munie de deux chargeurs remplis de munitions. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce aux efforts fournis par les unités de l’Armée nationale populaire, un terroriste s’est rendu, aujourd’hui 7 avril 2018, aux autorités militaires de Tamanrasset (6e Région militaire)», note la même source. Encore une fois, se réjouissant de ce énième acte qui dénote aussi bien de sa détermination que du revers essuyé par le terrorisme, l’ANP rappelle que «ces résultats de qualité viennent réitérer la détermination des unités de l’ANP, engagées sur l’ensemble du territoire national, pour la défense du pays et la protection des citoyens en mettant en échec toute tentative d’atteinte à la sécurité du pays».
R. N