Ministre de l’Auto ?

Par Hafidh A. Settar

Vrai que nous sommes un peuple féru de bagnoles depuis que nos vénérables et vénérés aïeux ont mis pied à terre sur leur respectables baudets.

La parenthèse -toute en vérité- ici voudrait qu’on confesse que maints d’entre nous, et à les voir conduire sur la route, semblent avoir pris plus des montures de nos grands-pères que de la sagesse de ces derniers !

La parenthèse fermée, on revient sur le penchant fou fou fou de nous autres pour le carrosse. Vous trouverez quatre membres dans une famille que vous aurez quatre rutilantes, une pour chaque. Convoyage ? Connaît pas !

Alors, Abdessalem Bouchouareb, qui fut un temps ministre d’une Industrie sûrement barbante, n’a désormais plus d’yeux que pour le poste hautement stratégique qui se profile à l’horizon : ministre de l’Auto !

Et ça roule bien…

H. A. S.