EN joie

Matchs barrages africains en vue du Mondial-2022 : Ambiguïté autour du mode de répartition des 10 sélections qualifiées

Comme annoncé par la Confédération africaine de football (CAF), le tirage au sort des barrages des qualifications pour le Mondial 2022 de la zone Afrique, sera effectué entre les 22 et 26 janvier prochains durant la Coupe d’Afrique des nations 2022 qu’abrite le Cameroun (09 janvier – 06 février).

La décision a été prise par la Confédération africaine de football (CAF) lors de son Assemblée générale extraordinaire, tenue ce vendredi au Caire, en Égypte.
Le règlement CAF régissant les matchs de barrages sera appliqué par l’instance africaine et les matchs se joueront donc avec le système aller-retour. Les équipes seront réparties selon le classement FIFA du mois de janvier 2022. Les pays classés dans le top 5 africain joueront le match retour à domicile.
Justement, ce détail suscite déjà la polémique. Et pour cause, l’instance footballistique mondiale n’a pas l’habitude, depuis quelques années, d’établir son classement en mois de janvier.
On se demande alors si la FIFA fera exception cette fois-ci, ce qui mettrait la sélection algérienne sous pression et l’oblige à éviter tout faux pas lors de ses deux prochains matchs amicaux en prévision de la CAN, et au cours des premiers tours de l’épreuve africaine.
Pour rappel, l’Algérie, qui occupe actuellement la 32ème place sur le plan mondial et la quatrième à l’échelle continentale, s’est qualifiée pour le tour des barrages du Mondial 2022 de la zone Afrique au même titre que le Sénégal, la Tunisie, le Maroc, le Nigéria, l’Egypte, le Ghana, le Cameroun, le Mali, et la RD Congo. Toujours en ce qui concerne les barrages de la zone Afrique, la FIFA a décidé d’introduire l’utilisation de l’arbitrage vidéo lors des matchs qui auront lieu en mars prochain, rappelle-t-on.
Neuf des dix pays africains qualifiés pour le tour des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 vont voir leurs stades se doter pour la première fois de cabines d’arbitrage vidéo (VAR) puisque seul le Maroc parmi les dix nations qualifiées utilise cette nouvelle technologie.
Hakim S.