Gassama

Mamoudou Gassama ou le héros malien qui sauve un enfant parisien

Un jeune réfugié malien a escaladé en quelques secondes la façade d’un immeuble parisien pour sauver un enfant suspendu dans le vide au 4e étage. Mamoudou Gassama, jeune Malien sans papiers, est devenu dimanche un « héros », 24H après son acte spontané, filmé et vu des millions de fois sur les réseaux sociaux. Vers 20h samedi, les pompiers sont alertés par des passants ayant vu un enfant suspendu dans le vide au quatrième étage d’un immeuble du nord de la capitale française. Sur place, ils découvrent qu’un jeune homme a porté secours à l’enfant, âgé de quatre ans. « Par chance, il y avait quelqu’un qui avait une bonne condition physique et qui a eu le courage d’aller chercher l’enfant », ont déclaré les pompiers cités par l’agence AFP. La scène, a été filmée par des passants qui s’étaient regroupés en bas de l’immeuble. On y voit l’homme escalader à mains nues et en 30 secondes environ quatre balcons de la façade de l’immeuble, pour récupérer l’enfant qui se trouvait suspendu par une main, dans le vide, à l’extérieur du balcon, et le mettre en sécurité. Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo est rapidement devenue virale, avec déjà plus de quatre millions de vues dimanche en fin de journée. Retrouvé par des médias 24h après son geste, Mamoudou Gassama, 22 ans, raconte alors son geste. « J’ai vu beaucoup de monde en train de crier, et des voitures qui klaxonnaient », a-t-il expliqué. « Je suis monté comme ça et, Dieu merci, je l’ai sauvé ». « J’ai eu peur quand j’ai sauvé l’enfant et puis on est allé dans le salon, je me suis mis à trembler, je n’arrivais plus à tenir sur mes pieds, j’ai dû m’asseoir », a-t-il ajouté, ému.

Un faussaire de la monnaie nationale arrêté à Aïn Defla
Les services de la Sûreté de la wilaya d’Aïn Defla ont arrêté un individu âgé de 26 ans qui s’adonnait à la falsification de la monnaie nationale, a appris l’APS auprès de la cellule de communication de ce corps de sécurité. L’arrestation de cet individu est intervenue après que la brigade de renseignement et d’investigation (BRI) activant au sein de la même sûreté eût vent d’informations faisant état du comportement suspect d’un jeune demeurant à El Attaf qui s’adonnait à la falsification de la monnaie nationale, en proposant de faux billets en coupures de 500 et 1000 dinars, a-t-on indiqué de même source. Le plan mis en place par les services de sécurité a permis de déterminer l’identité de ce faussaire dont l’arrestation a eu lieu le 24 mai dernier dans un café de Sidi Bouabida (El Attaf) en possession de 6000 dinars en fausse monnaie, ainsi qu’un certificat médical vierge sur lequel était apposé le cachet d’un spécialiste en psychiatrie et en neurologie. La fouille minutieuse du domicile de cet individu a permis aux policiers de découvrir une somme de 18500 dinars (en fausse monnaie) en coupures de 500 et 1000 dinars, 10 certificats médicaux vierges ainsi que toute une panoplie d’outils composant l’arsenal utilisé dans la confection de la fausse monnaie, a-t-on souligné.

Colloque international sur Syphax en septembre à Aïn Témouchent
Un Colloque international sur le roi numide Syphax (250-202- av.-J.C.) se tiendra en « septembre prochain » à Aïn Temouchent, a annoncé dimanche à Skikda le Secrétaire général du Haut commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad. Placé sous le thème : « Le royaume des Massaessyles (Numidie occidentale), Syphax et le traité de Siga (202 av-JC) », le colloque réunira des chercheurs des universités nationales et étrangères pour débattre de l’histoire et des vestiges de la Numidie occidentale sous le souverain Syphax, a indiqué M. Assad au siège de la direction de la Formation professionnelle en marge de sa visite entamée la veille dans la wilaya de Skikda. Cette rencontre sera une opportunité pour relancer la recherche dans cette région et faire un bilan sur les travaux anciens et modernes consacrés aux cités et au territoire de ce royaume, a-t-il expliqué, proposant au président de l’APC de Skikda l’installation d’une statue à la mémoire de Jugurtha à l’instar de celle de Massinissa qui sera érigée « prochainement » à Alger. Le SG du HCA avait annoncé samedi la mise en service du numéro vert 1066 pour la généralisation de l’utilisation de la langue amazighe en marge d’une conférence sur « Tamazight en Algérie, état des lieux et perspectives » tenue au Palais de la culture à l’occasion du 23ème anniversaire de la création du Haut commissariat à l’Amazighité.

Une secousse tellurique de 3,3 enregistrée à Oran
Une secousse tellurique de magnitude 3,3 sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée dimanche à 21h56 (heure locale) dans la wilaya d’Oran, a indiqué le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre du séisme a été localisé à 9 km au Sud de Aïn Turk, dans la wilaya d’Oran, a précisé le CRAAG.

Perturbation de l’alimentation en Gaz à Oued Semar (Alger)
Une perturbation de l’alimentation en Gaz a été enregistrée, dimanche soir à 20h au niveau de la cité (HLM 240 logements) dans la commune d’Oued Semar, à Alger. Selon la direction de la distribution d’El Harrach, l’alimentation en gaz naturel durant la journée devait être assurée incessamment, ajoutant que les équipes techniques de la direction travaillent pour l’achèvement des travaux dans les meilleurs délais. Dans un communiqué, elle explique qu’un sinistre sur une conduite gaz a été enregistré au niveau de la cité (HLM 240 logements) dans la commune d’Oued Semar, qui a touché 14 industriels et 200 clients domestiques. « Cet incident a été provoqué par la construction d’un regard sur une conduite gaz, ouvrage appartenant à la direction d’assainissement de la SEAAL », a souligné la source. Les équipes techniques de la Direction de la distribution d’El Harrach ont immédiatement été dépêchés sur les lieux du sinistre pour « rétablir » l’alimentation en gaz malgré la présence d’une quantité très importante d’eaux usées qui entravaient leur mission. La direction de distribution d’El Harrach tient à signaler que ce genre d’atteintes sur ses ouvrages gaziers est récurrent, causant un préjudice important pour la direction et ses clients. Elle s’excuse auprès de ses clients pour la gêne occasionnée et reste à leur disposition par le biais du centre d’appel de la SDA, joignable au 3303 et ce, 24h/7j, conclut le communiqué.

Mort du dessinateur espagnol de BD Julio Ribera à 91 ans
L’auteur espagnol de bandes dessinées Julio Ribera est décédé à son domicile de Cognin (France/Savoie) à l’âge de 91 ans, a annoncé sa famille dimanche. Julio Ribera était notamment le dessinateur de la série de science-fiction « Le vagabond des limbes » (Dargaud), avec les scénarios de Christian Godard. Il a également longtemps collaboré au journal Pilote où il a créé le personnage de Dracurella. Né le le 20 mars 1927 à Barcelone, Julio Ribera avait débuté sa carrière en Espagne, avant de fuir la dictature de Franco et d’arriver à Paris en 1954. Il avait raconté cette époque dans une trilogie autobiographique (« Montserrat », « Jeunesse bafouée » et « Paris liberté »).