L’examen du DEMS des médecins résidents ajourné : Le Camra appelle à des actions de protestation aujourd’hui et demain

En soutien aux 876 médecins résidents dont l’examen du DEMS a été ajourné, le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) a lancé un appel à l’ensemble des adhérents pour participer massivement à un sit-in aujourd’hui devant le ministère de l’Enseignement supérieur et des sit-in demain dans toutes les facultés de médecine.

Les médecins résidents en sciences médicales continuent à s’accrocher à leur revendication de tenir une session de rattrapage du DEMS. Malgré le silence de la tutelle, ces derniers ont appelé l’ensemble des médecins résidents à participer aux actions de contestation aujourd’hui et demain. « La situation des médecins résidents candidats au DEMS ajourné de la session de 2018 reste critique », écrit le Camra à travers un communiqué de presse, qui précise en outre que « la non programmation d’une session de rattrapage, le non droit à une nouvelle inscription à l’année universitaire 2018-2019, la cessation de paiement, la présentation obligatoire en tant que candidat libre au prochain examen de DEMS de la promotion de 2019, sont autant de démarches injustes et regrettables de la part de la tutelle ».
Affirmant que la tutelle « prend en otage l’avenir de 876 médecins résidents », le Camra à lancé, à travers le même document « un appel à l’ensemble des résidents, toutes années confondues, pour participer à un sit-in aujourd’hui, à 10h, devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique et d’observer des sit-in dans toutes les facultés de médecine à travers le pays dès demain à partir de 11h ». Pour le Camra, l’ensemble des résidents doivent « rester plus que jamais solidaires dans cette période critique afin de briser ce silence mortifère qui englobe l’injustice déployée à notre égard ». Ce n’est pas la première fois que le Camra proteste pour demander la tenue d’une session de rattrapage pour les résidents ayant échoué lors de la session de juillet 2018. En effet, plusieurs rassemblements ont été tenus devant le ministère de la Santé, ou encore au sein du Centre hospitalo-universitaire Mustapha-Pacha. Rappelons, entre autres, que la période d’enseignement de rattrapage et les dates d’examen des médecins résidents ont été fixées à la mi-septembre, lors d’une réunion des présidents des comités pédagogiques régionaux de spécialités (CPRS) et les doyens des facultés des sciences médicales, présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur, Tahar Hadjar.
Le ministère avait décidé lors de la réunion à ce que les périodes d’examen, l’examen national du Diplôme d’enseignement médical spécialisé (DEMS), soient tenues ainsi : la session normale (février/mars 2019) et la session de rattrapage (mars/avril 2019). Seuls les résidents ayant validé l’ensemble de leur cursus sont concernés par cet examen », avait fait savoir le département de Tahar Hadjar. Pour ce qui est du suivi du processus de rattrapage de l’enseignement, une réunion d’évaluation d’étapes est prévue pour le mois de décembre 2018, a encore précisé le communiqué du ministère.
Lamia Boufassa