irrigation agricole

Irrigation agricole avec des eaux usées à Blida : Sept cas « isolés » depuis le début de l’année

Au total sept cas « isolés » d’irrigation de terres agricoles avec des eaux usées ont été enregistrés à Blida depuis le début de l’année, sur un total de 1 300 exploitations agricoles contrôlées, a-t-on appris dimanche auprès du directeur des services agricoles de la wilaya.
« Aucune des personnes impliquées dans ces dépassements ne dispose de carte D’agriculteur », a indiqué à l’APS Mohamed Mokhtar Belaïd, niant l’enregistrement de cas d’irrigation de produits agricoles destinés à la consommation avec des eaux usées. « La majorité des cas de dépassements constatés concernent l’irrigation de pelouses artificielles » a-t-il assuré.
M. Belaïd a également regretté des informations rapportées par voie de presse relatives à des cas d’irrigation de récoltes agricoles avec des eaux usées à Blida, estimant qu’elles ont « impacté négativement sur le volume des ventes de nombreux opérateurs économiques activant dans l’exportation de la pastèque et du melon, notamment ».
Le responsable a souligné, à cet effet, les efforts consentis par ses services en vue de restituer la réputation du produit agricole national, en veillant à faire participer « le plus grand nombre possible d’agriculteurs et d’opérateurs économiques du domaine dans différentes foires mondiales », dans le but, a-t-il dit, d’ »assurer la promotion du produit agricole national, dont particulièrement les agrumes, exportés vers nombre de pays arabes et européens ».
Deux affaires liées à l’irrigation avec des eaux usées ont été traitées, en août et septembre derniers, par la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale à Soumâa (Est de Blida). Les personnes impliquées ont été arrêtées et présentées devant la justice, selon un communiqué rendu public par la Gendarmerie nationale.
R. S.