Des personnalités de poids, ex-ministres et parlementaires dans une large association pour soutenir Bouteflika : Les tractations menées discrètement

Des personnalités politiques, des députés et élus, anciens ou toujours en exercice, ont commencé à se rencontrer afin de lancer une grande association nationale, dans les prochains jours, dans le cadre du « Front populaire solide » pour assurer un large soutien au président Abdelaziz Bouteflika.
Malgré la polémique qui perdure actuellement au sein de l’Assemblée populaire nationale (APN) entre Bouhadja et les députés de la majorité, le camp de la Continuité s’apprête à enregistrer un précieux soutien, celui de personnalités de notoriété publique, des anciens ministres ainsi que des élus dans les Assemblées locale et nationale. Ces derniers ont commencé à se rencontrer pour lancer un large soutien au président Bouteflika. Le ministre en charge des relations avec le Parlement Mahdjoub Bedda, a confié à des médias, que cette nouvelle initiative vise notamment à impulser « une nouvelle dynamique » sur la scène politique en créant un espace de concertation entre les acteurs et soutiens de la Continuité. La semaine dernière, certains parlementaires FLN et ex-ministres ont eu des entretiens en vue de déblayer le terrain pour des rencontres constitutives nationales, alors que le congrès constitutif de cette large association de soutien à la Continuité est prévu dans les jours à venir. Cette large initiative de soutien au président Bouteflika est emmenée par Mahdjoub Bedda, membre influent au comité central du FLN, qui s’est affirmé, ces derniers temps, comme un fidèle soutien pour un nouveau mandat au Président. Parmi les autres objectifs, on y trouve le souci de créer une « force de proposition » pour construire l’Algérie, réaliser le développement local et la sauvegarde des réalisations de ces deux dernières décennies. Ces rencontres se font dans le cadre du « Front populaire solide », auquel a appelé le président Bouteflika le 20 août dernier et qui bénéficie déjà du soutien d’une trentaine de partis politiques et d’organisations professionnelles et de masse. Malgré ces nombreux soutiens, le FLN aspire encore à plus de rigueur et cela en attendant que le président annonce sa candidature officiellement. C’est la tâche sur laquelle semble s’affairer aujourd’hui Bedda. «Cette initiative qui renferme d’anciens ministres et députés et élus issus de tout le pays, constitue une valeur ajoutée à la vie politique en Algérie de sorte à lui donner plus de crédibilité aux yeux du citoyen », a-t-il martelé.
Les participants à cette initiative s’intéressent à « un principe ancré en eux, qui est le soutien au président Bouteflika et d’aller en avant avec des pas fermes envers le choix de la Continuité pour assurer le progrès et la prospérité », ajoute Bedda.
H. M.