supporters algériens

LES ALGÉRIENS ONT CÉLÉBRÉ LA VICTOIRE DES VERTS : Une euphorie générale… et des accidents

La qualification de l’équipe nationale de football à la finale de la CAN-2019 a été un événement historique qui a été célébré à travers tout le territoire national. Aussitôt le «héro national» marque le but de la victoire, un chef d’œuvre que seul lui, Mahrez, en détient le secret, c’est l’euphorie générale qui s’empare des villes et des rues de l’Algérie.
Il va sans dire que le parcours époustouflant des Verts dans cette compétition africaine a procuré un sentiment de fierté des Algériens, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur du pays.
Une victoire fort arrachée de belle manière par les poulains de l’architecte Belmadi qui n’ont d’yeux que pour le peuple algérien, qui leur a rendu la pareille. En effet, la grande fête nationale, qui s’est déroulée durant toute la soirée mémorable de dimanche et au-delà de son caractère jovial, n’a pas été sans accidents, voire incidents, dont les conséquences ont malheureusement coûté la vie à plusieurs personnes. Ainsi, l’élan de joie et le sentiment de patriotisme dont ont fait preuve les Algériens ont été «gâchés» par des accidents de circulation dont certains ont été dramatiques comme celui survenu dans la wilaya de Jijel.

Cinq morts et TREIZE blessés à Sidi Abdelaziz (Jijel)
Une expression d’allégresse qui a laissé malheureusement un mauvais goût parmi les usagers de la route. Et ce qui est arrivé dans la wilaya de Jijel a affecté l’ensemble des Algériens, qui ont tenu, à travers les réseaux sociaux, à déplorer la mort de cinq personnes et la blessure de 13 autres dans un spectaculaire accident de circulation, survenu dans la nuit de dimanche, sur la RN 43, à l’entrée de la ville de Sidi Abdelaziz.
Selon la Protection civile, l’accident est survenu peu de temps après minuit, en conséquence à une grave collision entre un camion semi-remorque et une camionnette, à bord de laquelle se trouvait un groupe de jeunes qui fêtait la victoire des Verts. «Trois des victimes, âgées entre 13 et 23 ans sont décédées sur place», a fait savoir la même source reprise par l’APS.
La même source a également indiqué que six (6) unités de la Protection civile, comptant 40 éléments, sont intervenus pour secourir les blessés avant de les évacuer vers l’hôpital Medjdoub Saïd de la ville de Taher, détaillant que deux (2) des victimes évacuées, âgées de 14 et 16 ans, ont rendu l’âme, dès leur admission à l’hôpital.
Les blesses, âgés entre 11 et 36 ans, sont dans un « état grave » et souffrent de plusieurs lésions traumatiques, a-t-on relevé soulignant que l’opération de secours a duré près de quatre heures, mobilisant sept ambulances et trois camions anti-incendie.
Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer avec exactitude les causes de ce drame, a-t-on poursuivi.
M. Wali