Handball

Le coup d’envoi de la de la 24e Coupe d’Afrique des nations sera donné jeudi prochain : L’Algérie pour bousculer la hiérarchie

La Tunisie et l’égypte seront, comme à l’accoutumée, les favoris en puissance pour le sacre continental, à l’occasion de la 24e Coupe d’Afrique des nations de handball (CAN-2020), prévue à Tunis, Hammamet et Nabeul du 16 au 26 janvier et qui se jouera pour la première fois en présence de 16 nations, dont l’Algérie qui tentera de bousculer la hiérarchie.

Depuis le début de l’épreuve en 1974, la Tunisie, l’Égypte et l’Algérie ont remporté l’ensemble des titres, soit 17 trophées pour les Maghrébins et 6 pour les « Pharaons ». Sous la houlette du technicien espagnol Roberto Garcia Parrondo, sacré meilleur entraîneur de l’année 2019, les Égyptiens, sextuples champions d’Afrique, tenteront de reconquérir la couronne continentale, perdue en 2018 au profit des Tunisiens qui ont animé les neuf dernières finales, avec à la clé cinq victoires. Logée dans le groupe A, l’Égypte, qui reste sur une sortie très honorable au Mondial-2019 (8e place), partira largement favorite, devant la Guinée, la RD Congo et le Kenya. Les Égyptiens, dont le dernier trophée avait été remporté à domicile en 2016, seront sans aucun doute l’un des favoris du tournoi, en compagnie de la Tunisie qui aspire à préserver sa couronne décrochée au Gabon en 2018. Lors de la CAN-2018, l’Égypte s’était fait surprendre en finale par la Tunisie (26-24) qui avait remporté à l’époque le 10e trophée de son histoire. Les « Pharaons » viseront un 7e trophée pour rejoindre l’Algérie dans le palmarès de la compétition.

Le Sept national dans la peau d’un outsider
La Tunisie, considérée comme un « monstre » de la petite balle continentale avec 10 titres, abordera ce rendez-vous avec l’intention de glaner une nouvelle consécration sur ses terres et devant son public bouillant de la salle Radès, à Tunis. Dirigée sur le banc par l’entraîneur espagnol Toni Gerona, la Tunisie, 12e au classement du Championnat du monde-2019 disputé en Allemagne et au Danemark, partira avec les faveurs des pronostics dans le groupe C, constitué aussi des équipes du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Cap-Vert, dont il s’agira de la première participation. À domicile, le pays hôte sera hyper motivé pour décrocher l’unique accessit aux Jeux Olympiques JO-2020 de Tokyo. Outre son éternel rival l’Egypte, la Tunisie devra faire face à la concurrence de l’Algérie, entraînée par le Français Alain Portes, passé notamment par la Tunisie (2009-2013), avec laquelle il avait remporté deux titres africains en 2010 et 2012.
Le Sept national, absent des Mondiaux-2017 et 2019, se trouve en pleine phase de reconstruction mais aura à cœur de réhabiliter l’image du handball algérien, ternie par une triste 6e place lors de la CAN-2018, dans ce qui avait été la plus mauvaise participation continentale dans l’histoire du pays et une « mise à l’écart » du podium lors des deux dernières éditions du tournoi. La sélection algérienne, versée dans le groupe D avec le Maroc, le Congo et la Zambie, qui va étrenner sa première participation, aura bien des atouts à faire valoir en présence notamment d’un technicien aguerri pour ce genre de rendez-vous, d’un effectif composé d’éléments d’expérience et d’une classe « biberon » avide d’exploit. L’Algérie devait également affronter le Sénégal au premier tour, avant que ce dernier ne déclare forfait. Les autres sélections, notamment le Maroc et celles d’Afrique sub-saharienne, tenteront (tant bien que mal, il est vrai), de créer la surprise pour arriver le plus loin possible, à l’image de l’Angola, 3e en 2016 et 2018, le Gabon ou encore la RD Congo. La Tunisie organisera la CAN pour la 5e fois de son histoire après la première édition en 1974, 1981, 1994 et 2006. La sélection tunisienne a réussi à occuper l’une des trois marches du podium durant l’ensemble des 23 éditions (10 fois championne, 7 fois vice-championne et 6 fois 3e), l’Algérie suivant de près avec 7 titres, 7 fois vice-championne et 4 fois 3e. L’Égypte complète le tiercé gagnant mais fait moins bien que ses éternelles rivales avec 6 titres, 8 fois vice-championne et 6 fois 3e. Le champion d’Afrique 2020 se qualifiera directement aux JO-2020 de Tokyo et les six premiers prendront part au Championnat du monde 2021 en Égypte qui se jouera pour la première fois en présence de 32 nations.

La composition des groupes
Composition des groupes de la 24e édition de la Coupe d’Afrique des nations de handball (CAN-2020), prévue en Tunisie du 16 au 26 janvier:

Groupe A: Egypte – Guinée – RD Congo – Kenya
Groupe B: Angola – Gabon – Libye – Nigeria
Groupe C: Tunisie (tenant du titre et pays organisateur) – Cameroun – Côte d’Ivoire – Cap-Vert
Groupe D: Maroc – Algérie – Congo – Zambie Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le Tour principal. Les deux derniers de chaque groupe joueront la Coupe du Président pour le classement.
Les rencontres du 1er tour auront lieu les 16, 17 et 19 janvier.

Composition du Tour principal:
Groupe MI: A1 – B1 – A2 – B2
Groupe MII: C1 – D1 – C2 – D2 Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les demi-finales.

Composition de la Coupe du Président:
Groupe PC1: A3 – B3 – A4 – B4
Groupe PC2: C3 – D3 – C4 – D4

Tour principal : 20 et 22 janvier.
Coupe du Président : 20, 22, 24 et 25 janvier.
Demi-finales: 24 janvier Finale et match pour la 3e place: 26 janvier.

Nouvelle formule de compétition pour la 24e édition
La Confédération africaine de handball (CAHB) a adopté une nouvelle formule de compétition pour la 24e édition de la Coupe d’Afrique des nations (messieurs), prévue du 16 au 26 janvier en Tunisie, dont le vainqueur se qualifiera aux Jeux olympiques de Tokyo-2020. Le rendez-vous de Tunisie, qui est également qualificatif au Championnat du monde Égypte-2021 (6 pays en plus de l’Égypte), regroupera seize nations réparties sur quatre groupes (A, B, C, D) qui joueront la phase de poules du 16 au 19 janvier. Pour cette édition, la CAHB a décidé de laisser tomber la vieille formule de compétition et de calquer celle appliquée au Championnat du monde. Ainsi et à l’issue du Tour préliminaire, les deux premiers de chaque groupe (A, B, C, D) se qualifieront à la deuxième phase du tournoi qui sera composée de deux poules. Les qualifiés des groupes A et B formeront la poule MI et ceux des groupes C et D constitueront la poule MII. Les résultats des équipes issues du même groupe au tour préliminaire seront pris en compte. Les rencontres du deuxième tour se disputeront les 20 et 22 janvier. Les deux premiers des poules MI et MII se qualifieront aux demi-finales de la CAN-2020 prévues le 24 janvier, alors que la finale a été programmée le 26 du même mois.
Le même système sera appliqué pour la Coupe du Président comptant pour les matchs de classement (20, 22, 24 et 25 janvier). La poule PC1 réunira les 3es et 4es des groupes A et B, la poule PC2 ceux des groupes C et D.