RECONCILIATION PALESTINE

LE COMITÉ DE BONNE VOLONTÉ S’ADRESSANT AU HAMAS ET au FATAH : « L’initiative d’Alger, une chance pour nous réconcilier »

« Nous soutenons et valorisons les efforts de l’Algérie pour mettre fin à la division des rangs palestiniens», a indiqué mardi dernier, Mounib El Masri, le président du comité de bonne volonté au cours d’une conférence de presse organisée à Ramallah.

Ce dernier n’a pas manqué d’annoncer au cours de cette rencontre organisée par son comité et le Rassemblement national des indépendants, que la pétition lancée par son organisation pour soutenir l’initiative algérienne a atteint le million de signatures. Il faut rappeler que l’initiative de ce comité intervient alors que l’Algérie est en train de tout mettre en œuvre pour mettre fin à la division des rangs palestiniens à la veille du sommet de la ligue qu’elle abritera les 1er et 2 novembre prochains. Cette rencontre,   tenue en visioconférence,  a été marquée par la participation du mufti  d’El-Qods Cheïkh Mohamed Husseïn, de Mgr Mounib Younane, membre du comité de bonne volonté, de Mohamed  Baraka, président du comité de suivi, ainsi que Michel Sayegh membre du Conseil national palestinien. Tous les participants ont insisté sur la nécessité d’adhérer à l’initiative de l’Algérie, « car accepter un état de désunion des rangs aujourd’hui, avec les nombreuses atteintes aux droits du peuple palestinien,  n’est rien d’autre qu’une trahison à la cause palestinienne », ont-ils indiqué. Mounib El Masri qui a  rappelé que le peuple palestinien vit une période dangereuse de son existence  a appelé le Mouvement Hamas et le Fatah a faire prévaloir l’intérêt suprême de la nation, et à se conformer à la volonté populaire qui appelle à l’unité des rangs et à une réconciliation nationale pour mettre fin à l’occupation et protéger le projet national, considérant dans ce sens que le discours du président de l’autorité palestinienne, Mahmoud Abbas comme un pas dans le bon sens qui ne peut se transformer en stratégie ou plan de travail alors que les rangs sont dispersés. « C’est pourquoi, il est urgent et vital d’œuvrer dans le sens de concrétiser l’initiative de l’Algérie qui tend à créer les conditions pour parvenir à une réconciliation nationale. « L’initiative de l’Algérie concrétisera et complétera un processus déjà discuté et salué par L’Egypte et la Ligue arabe », a-t-il indiqué. Pour sa part le Mufti d’El-Qods a émis le vœu de voir l’initiative de l’Algérie aboutir à une réconciliation nationale et à la réunification des rangs palestiniens. L’Algérie a fait le pas de réunir les factions palestiniennes et il est du devoir des Palestiniens de faire prévaloir, aujourd’hui, la raison pour créer les conditions qui permettront au peuple palestinien de défendre son droit inaliénable. « La pétition, signée par un million de signatures est l’émanation de la volonté du peuple palestinien et j’appelle les politiciens à ne revenir d’Alger qu’avec une union consacrée et assumée. La pétition est un message clair au Fatah et au mouvement Hamas avec  comme teneur, la division est une trahison et un crime contre le peuple palestinien », a-t-il souligné.
Mohamed Baraka, le président du comité de suivi a considéré l’initiative algérienne comme une occasion en or qu’il faudra exploiter,  car aujourd’hui le peuple palestinien vit des moments des plus difficiles, la ville sainte est constamment agressée par les colons israéliens et les nombreuses tentatives de sa judaïsation. Le peuple ne peut pas accepter une division des rangs de ceux qui sont censés le représenter et défendre ses droits sur la scène internationale. La solution pour réunir les rangs et faire taire les divisions est l’initiative de l’Algérie à laquelle il faut adhérer par devoir national et par devoir à la cause du peuple palestinien », a-t-il souligné. Il est à rappeler que le Comité de bonne volonté et le rassemblement national des indépendants palestiniens,  ont lancé il y’a deux mois une pétition appelant le mouvement Hamas et Le Fatah à l’unité des rangs. Le document qui a récolté un million de signatures  sera remis au président de l’autorité palestinienne et au premier responsable du Hamas.
Slimane B.