Recensement général de la population algérie

RECENSEMENT DE LA POPULATION ET DE L’HABITAT : La gouvernance par les statistiques

Pour le troisième jour du 6e recensement général de la population et de l’habitat, la commission des transports et des télécommunications à l’APN a reçu mardi 27 septembre le ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Cherhabil qui a réalisé une présentation sur (RGPH-2022). La réunion présidée par M. Ali Ali Mounsi, a vu la présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Mme Basma Azouar, et du vice-président du Conseil, M. Wahid Al-Sheikh, ainsi que le directeur général de l’Office national de la statistique.
M. Mounsi a commencé la réunion rappelant l’importance du recensement dans la collecte des données pour le secteur économique et social, et l’exploitation de ces derniers. Afin d’établir schémas économiques et de développement social. Ajoutant que « La commission accueillerait à nouveau le ministre pour examiner les efforts du Ministère en matière de numérisation et de gouvernance numérique. ».
D’autre part dans sa présentation le ministre a souligné que les statistiques générales sont de nature nationale, internationale et stratégique, ce qui permettra la visibilité des résultats de terrain des réformes entreprises par l’Etat, notamment dans le cadre de la réalisation des objectifs de développement durable dans la perspective 2030, qui aura un impact positif sur l’image de l’Algérie dans les arrangements et les classifications internationales.
En passant, le ministre a souligné que « l’utilisation des données statistiques de l’année prochaine faciliterait l’élaboration de politiques publiques de manière plus efficace ainsi que les suivre et les évaluer aux niveaux national et local. »
Il s’agit essentiellement de recueillir des renseignements de nature sociale, démographique et économique en tant que données sur le mariage, la mobilité, la migration, l’éducation, l’accès aux services publics clés et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, ainsi que le recensement des personnes ayant des besoins spéciaux et des personnes sans abri, en identifiant les caractéristiques des bâtiments, des logements et autres.
Dans le même sujet le représentant du gouvernement a expliqué que le processus statistique général définirait l’utilisation de 57 mille tablettes électroniques intelligentes équipées de puces téléphoniques 4G qui faciliteraient le processus et permettraient l’exploitation des données tout en réduisant là les coûts et les délais de collecte et de traitement. Répondant aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et conformément aux recommandations de l’ONU pour la session de 2020 sur l’utilisation généralisée des technologies de l’information et de la communication dans les processus statistiques.
Au cours de la discussion, les membres du Comité ont évalué le sixième recensement général de la population et du logement en raison de son importance primordiale, en insistant sur sa réussite et en recommandant sa diffusion dans les secteurs économique et agricole. En revanche, les membres du Comité ont demandé comment les tablettes électroniques étaient utilisées en l’absence de couverture de réseaux, en particulier dans les régions éloignées, quelles mesures avaient été prises pour protéger les agents statistiques et comment l’information était validée.
Enfin, les membres du Comité ont souligné d’urgence la nécessité d’accélérer la numérisation de tous les secteurs afin d’améliorer la performance de l’administration et l’efficacité de l’économie nationale.
M. Seghilani