HENRI TEISSIER

L’ancien archevêque d’Alger Henri Teissier n’est plus

L’ancien archevêque d’Alger, Monseigneur Henri Teissier est décédé, hier matin à Lyon, France,  à l’âge de 91 ans, selon ses proches. Né le 21 juillet1929 à Lyon, Henri Teissier est un évêque catholique franco-algérien. Ordonné prêtre pour le diocèse d’Alger en 1955, il est nommé Evêque d’Oran par le Pape Paul VI en 1972, avant de devenir par la suite Archevêque Coadjuteur pour le Cardinal Duval à Alger depuis 1980, puis Archevêque d’Alger en 1988. Profondément attaché à l’Algérie, dont il obtient la nationalité en 1966, il est attaché au dialogue inter-religieux. Lors d’une Conférence-débat sur les religions monothéistes intitulée « Paix et tolérance », Mgr Teissier disait que le terme « Salam » constitue l’un des fondements du christianisme, soulignant que l’Islam, le Christianisme et le Judaïsme sont certes trois religions différentes, mais ont une source et une finalité commune, à savoir le bonheur de l’humanité. Le défunt, qui a longtemps vécu à Tlemcen (Ouest d’Alger), sera inhumé en Algérie, selon les mêmes sources. Durant la décennie noire, alors que l’Algérie et son Armée subissaient une campagne féroce des adeptes du « Qui tue qui », Monseigneur Henri Teissier avait affirmé, maintes fois, que les moines de Tibhirine étaient bel et bien tués par des groupes armés extrémistes.

Le verdict du procès en appel de Samir Benlarbi reporté à dimanche prochain
Le verdict dans l’affaire de l’activiste, Samir Benlarbi a été reporté au 6 décembre prochain par la Cour de Ruisseau, à Alger, selon un communiqué du Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Pour rappel, le 8 novembre dernier, le Parquet avait requis une peine de un an de prison ferme assortie d’une amende de 50 000 DA à l’encontre de l’activiste politique, lors de son procès en appel tenu à la Cour d’Alger. Attendu pour dimanche passé, le verdict est donc renvoyé à dimanche prochain, selon la même source. Un premier renvoi du jugement a été déjà reporté pour le 22 du mois écoulé. Il convient aussi de rappeler que le mis en cause avait été mis sous mandat de dépôt le 10 mars dernier par le tribunal de Sidi M’hamed avant sa remise en liberté provisoire le 2 juillet d’après.

Bilan opérationnel de la Protection civile
Durant la période du 22 au 28 Novembre 2020, les unités d’interventions de la Protection civile ont enregistré 21 642 appels de secours relatifs aux types d’interventions pour répondre aux appels de détresses émis par les citoyens, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuation sanitaire, extinction d’incendies et assistance diverses. Concernant les secours à personnes, 12653 interventions ont été effectuées qui ont permis la prise en charge de 11948 blessés et malades traités par nos secours médicalisés sur les lieux d’accidents et l’évacuation vers les structures sanitaires. Par ailleurs, 1659 Interventions ont été effectuées suite à 963 accidents de la circulation ayant causé le décès à 17 personnes et les blessures à 1078 blessés, traités et évacués vers les structures hospitalières. le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Tlemcen avec 03 personnes décédées et 40 autres blessées pris en charge par nos secours puis évacuées vers les structures hospitalières suite à 35 accidents de la route. En outre, nos secours ont effectué 1030 interventions pour procéder à l’extinction de 728 incendies urbains, industriels et autres. Aussi, 6300 interventions ont été effectuées durant la même période pour l’exécution de 5636 opérations d’assistance aux personnes en danger et opérations diverses. Concernant les activités de lutte contre la propagation du coronavirus, Covid-19, les unités de la protection civile ont effectuée durant la même période, 469 opérations de sensibilisation à travers 48 wilayas portant sur la pandémie Covid-19, rappelant les citoyens sur la nécessité du respect de confinement ainsi que les règles de la distanciation social, aussi nos unités ont effectué 579 opérations de désinfections générales à travers 48 wilayas, ces opérations ont touché l’ensemble des infrastructures et édifices publique et privé, quartiers et Ruelles, où la DGPC a mobilisé, pour les deux opérations, 2101 Agents de la Protection civile tout Grade confondue, 291 Ambulances et 305 engins d’incendies.

Suède : un enfant séquestré par sa mère pendant 28 ans
Les autorités suédoises ont annoncé hier avoir arrêté une mère septuagénaire, suspectée d’avoir enfermé pendant 28 ans son fils, découvert dans leur appartement en banlieue de Stockholm avec des plaies infectées, sous-alimenté, selon les médias. « La mère est suspectée de privation illégale de liberté et d’avoir causé des blessures physiques », a déclaré un porte-parole de la police. Le fils, âgé de 41 ans, « a été enfermé pendant très longtemps » dans l’appartement familial situé à Haninge, en banlieue de Stockholm, a-t-il dit. Selon les quotidiens Expressen et Aftonbladet, la mère l’a retenu enfermé pendant 28 ans, après l’avoir retiré de l’école quand il avait 12 ans. « L’alerte a été donnée par une membre de la famille, après avoir vu le fils », a confirmé le parquet dans un communiqué. L’homme était infectées aux jambes, il pouvait à peine marcher ni parler et n’avait pratiquement plus aucune dent.

Nos étudiants de Tunisie rentrent au bercail samedi prochain
Le retour des étudiants algériens boursiers et non boursiers en formation résidentielle en Tunisie, aura lieu le samedi prochain, à 10h00, par voie terrestre à partir de la wilaya d’Annaba. La décision a été prise par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Le département de Bouziane Abdelbaki tient ainsi à ce titre à informer nos étudiants boursiers et non boursiers en formation résidentielle chez notre voisin immédiat de l’Est que la liste des concernés par ce retour au pays est publiée sur le site web du ministère et des conférences régionales. Pour accomplir la procédure les étudiants sont invités  à effectuer impérativement un test PCR au niveau de leur lieu de résidence avant le départ, (et de) présenter à leur arrivée à la frontière, une copie du test PCR +négatif+ d’une durée de validité n’excédant pas 72 heures. Les étudiants sont appelés, également, à se présenter le vendredi 4 décembre à la cité universitaire +Bouhdid+ de Annaba, où ils seront hébergés et regroupés », et à prendre le départ de façon groupé, le samedi 5 décembre à 7h00 du matin, par des moyens de transport mis à disposition par les œuvres universitaires.

Un gardien a dissimulé 800 g de kif dans une école à Cherchell
Un gardien d’une école primaire a été arrêté par la police judiciaire de Cherchell (Tipasa) qui a saisi près de 800 g de kif traité, que le mis en cause a caché à l’intérieur de l’établissement scolaire où il travaille, selon la sûreté de wilaya de Tipaza. Selon la cellule de presse de la SW, les éléments de la 1ere sûreté urbaine de la sûreté de daïra de Cherchell, ont procédé dans le cadre des efforts de lutte contre le trafic de drogues, à l’arrestation d’un gardien d’une école primaire et de son complice, en possession d’une quantité considérable de drogues. Agissant sur renseignements faisant état qu’un gardien d’une école primaire dissimulerait des drogues à l’intérieur de l’établissement où il travaille, une perquisition a été menée au sein de l’établissement concerné. La fouille d’une chambre affectée aux gardiens s’est soldée par la découverte et la saisie de 764,8 g de kif traité, est-il ajouté de même source. Durant son interrogatoire, le gardien d’école a admis les faits qui lui ont été reprochés, tout en dénonçant son complice, qui a été lui aussi arrêté. Une procédure judiciaire pour « possession de drogues (kif traité) en vue de sa commercialisation » a été instruite à leur encontre. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Cherchell, ils ont été placés sous mandat de dépôt.