Sebgag

Jeux méditerranéens 2022/retard dans la livraison des infrastructures : Le ministre Sebgag affiche ses inquiétudes

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderezak Sebgag a affiché, dimanche à Alger, « des appréhensions » quant à éventuel retard dans la livraison des infrastructures sportives devant abriter les jeux de méditerranéens de 2022 à Oran (du 25 juin au 5 juillet), soulignant que le Gouvernement accordait une grande priorité à cet événement méditerranéen.

«Honnêtement, j’ai des appréhensions quant à un éventuel retard dans l’achèvement de la réalisation des infrastructures sportives dédiées aux jeux méditerranéens et à leur livraison dans les délais fixés et ce, en raison du temps serré avec l’approche du rendez-vous des jeux», a indiqué le ministre qui s’exprimait lors d’une conférence de presse tenue, dimanche, au centre de presse au complexe olympique « Mohamed Boudiaf ». « Il ne sera, certainement, pas question d’un retrait de l’organisation des jeux, car si nous accélérons la cadence des travaux, nous serons prêts », a-t-il expliqué avant d’ajouter que « globalement, les infrastructures connaissent un avancement dans le taux des travaux au niveau du complexe olympique d’Oran. La problématique demeure au niveau du centre nautique qui est en retard, en raison d’obstacles d’ordre technique avec une société italienne et d’autres d’ordre financier avec la société réalisatrice chinoise ». Pour rappel et selon le directeur local des équipements publics, le nouveau complexe sportif olympique de la ville d’Oran sera livré avec la totalité de ses infrastructures en décembre prochain, soit six mois avant le rendez-vous d’Oran. Le directeur local des équipements publics, Fouad Aïssi avait indiqué dans une déclaration à l’APS que les travaux au niveau des différentes unités de cette importante infrastructure sportive « avancent très bien », notamment au niveau de la salle omnisport (6.000 places) et du centre nautique comprenant trois piscines, dont deux olympiques. M. Abderezak Sebgag a rassuré que le Gouvernement accordeait la priorité capitale à cet événement méditerranéen, d’autant plus que le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a procédé à l’installation du Comité de suivi pour la prise en charge de la levée de tous les obstacles relatifs aux jeux méditerranéens, formé des secteurs de la Jeunesse et des Sports, du ministère de l’Habitat et du wali de la wilaya d’Oran. Le Comité sera supervisée par le Directeur général du budget, en vue de remédier à tous les obstacles et tiendra sa 1e réunion, le 8 septembre courant ». Pour le ministre de la Jeunesse et des Sports, la priorité capitale consiste en la prise en charge de tous les détails des jeux méditerranéen, au parachèvement des projets et au lancement de la préparation sérieuse des jeux dans leur aspect sportif. Au vu de l’arrêt des compétitions locales en raison de la pandémie du Coronavirus, le ministre a fait savoir qu’il  » a proposé l’organisation d’une compétition nationale qui comprend toutes les spécialités concernés par les jeux méditerranées 2022, d’autant plus qu’au début de l’année prochaine, les finales se dérouleront au niveau des nouvelles infrastructures afin qu’elles soient une compétition expérimentale, en vue de s’enquérir du niveau technique des sportifs et de notre capacité à gérer ces infrastructures », a-t-il expliqué. Le complexe sportif olympique situé dans la commune de Bir El Djir (est d’Oran), en sus d’autres infrastructures sportives et hôtelières concernées par les jeux méditerranéens, feront l’objet de visite par des membres du Comité olympique des jeux Méditerranéens, en marge des travaux de leur assemblée générale ordinaire prévue à Oran en octobre prochain. Pour rappel, la 19e édition des jeux méditerranéens a été précédemment prévue en été 2021 avant qu’elle soit reportée d’une année, en raison de la pandémie de Corona.