Lamamra au Niger

SOUS-RÉGION DU SAHEL : Alger et Niamey engagés à agir pour la promotion de la paix, la stabilité et le développement

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, et son homologue nigérien, Hassoumi Massoudou, ont souligné à Niamey, la nécessité de travailler ensemble pour préserver la paix et la stabilité et promouvoir le développement en Afrique en général et dans la sous-région en particulier.
Au cours de sa visite de travail au Niger effectuée les 5 et 6 septembre, en qualité d’envoyé spécial du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Lamamra, accompagné d’une importante délégation, a été reçu en audience par le président du Niger, Mohamed Bazoum et le Premier ministre, Chef de gouvernement, Ouhoumoudou Mahamadou, indique un communiqué conjoint.
Lamamra et Massoudou ont échangé, lors d’une réunion de travail en présence des deux délégations respectives, sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, et procédé à un examen exhaustif des questions de coopération bilatérale, notamment celles relatives à la défense et à la sécurité, à la migration, à l’énergie, au pétrole, et à la formation professionnelle. Ils ont souligné « la nécessité de travailler ensemble pour préserver la paix et la stabilité et promouvoir le développement en Afrique en général et dans la sous-région en particulier », réaffirmant « leur détermination à forger un partenariat sous-régional viable au service des peuples de la région en vue de promouvoir une coopération Sud-Sud pragmatique et solidaire ».
Concernant le secteur de la défense et de la sécurité, les deux chefs de délégations ont salué l’exemplarité de la coopération prévalant dans ce domaine entre les deux pays, se félicitant de la tenue de la réunion de la commission mixte militaire bilatérale, du 24 au 26 août 2021, en Algérie. À ce titre, ils se sont engagés à « continuer dans ce sens afin de faire face aux multiples défis sécuritaires qui se posent à eux, en particulier dans la région du Sahel ». S’agissant de la gestion du flux migratoire, les deux parties ont convenu d’examiner la situation des migrants nigériens travaillant en Algérie dans le cadre des consultations prochaines qui auront lieu entre les deux ministres de l’Intérieur, tout comme ils se sont félicités des dispositions qui seront prises pour la tenue de la prochaine session du Comité bilatéral frontalier. S’agissant du partenariat dans le domaine énergétique, les deux parties se sont félicitées de la relance de la coopération au niveau du bloc Kafra et des perspectives favorables pour permettre à SIPEX de poursuivre ses activités et passer à la phase de l’exploitation le plus rapidement possible.
Ils ont convenu également d’approfondir leurs consultations sur les questions du pétrole et de l’énergie, notamment le projet de Gazoduc transsaharien, lors de la prochaine visite du ministre algérien de l’Énergie et des Mines au Niger d’ici la fin du mois de septembre 2021.
En plus de ces deux secteurs, les deux parties ont mis l’accent sur l’importance d’élargir leur coopération aux domaines de la santé et de la formation.
La visite du chef de la diplomatie algérienne au Niger, s’inscrivait dans le cadre des traditions de concertation et de dialogue entre les deux pays frères et traduit leur volonté et leur détermination à imprimer une nouvelle dynamique à la coopération riche et multiforme conformément aux orientations données par les Chefs d’État des deux pays lors de la visite d’amitié et de travail effectuée, en Algérie en juillet dernier, par le président du Niger, Mohamed Bazoum.
M. B.