Pain

«JE NE GASPILLE PLUS : RIEN NE SE PERD, TOUT SE RÉCUPÈRE» : Campagne de lutte contre le gaspillage du pain

Sous le slogan «je ne gaspille plus : rien ne se perd, tout se récupère», le ministère du Commerce annonce le lancement de campagnes de sensibilisation durant 2020 dans le cadre d’une feuille de route élaborée pour lutter contre le gaspillage du pain. Selon un communiqué dudit ministère publié mardi, ce projet vise à alerter le grand public sur le phénomène du gaspillage du pain et ses enjeux économiques, spéciaux et environnementaux ainsi que la vulgarisation des astuces anti-gaspillage. Cette campagne s’appuie sur les partenariats avec les associations professionnelles (UGCA, ANCA, association de boulangers) et de consommateurs qui adoptent les mêmes messages et conseils destinés au public et un plan de communication incluant les prêches du vendredi, la distribution de dépliants, la pose d’affiches, la diffusion de messages SMS auprès des trois opérateurs de téléphone mobile et de spots de sensibilisations à travers les médias, explique-t-on dans le même document. Des expositions, des concours de dessein sur ce phénomène, des enquêtes relatives à cette thématique seront aussi organisés durant cette campagne. Ce projet vise également à rendre visible la quantité de pain gaspillé en invitant les habitants d’un quartier populaire à déposer leur pain gaspillé pendant une semaine dans un endroit dédié à cet effet. Des plats cuisinés à partir de pain récupéré seront proposés dans le cadre de cette campagne, afin de montrer concrètement comment réduire le gaspillage de cet aliment qui est non seulement le produit le plus consommé en Algérie mais aussi le plus gaspillé, ajoute la même source. La feuille de route du ministère propose par ailleurs, de créer une journée nationale du pain qui aura pour objectif de faire découvrir le métier de boulanger et de mettre en exergue son rôle dans la lutte contre le gaspillage. Il est recommandé dans le même document de distribuer le pain à la demande dans certaines collectivités (restaurants, cantines scolaires et universitaires, hôpitaux, centres de formation….) pour éviter le gaspillage. Outre le ministère du Commerce, les départements ministériels chargés de ce projet sont ceux de la Santé, des Affaires religieuses, de la Communication, de la Culture, de l’Agriculture, de la Solidarité et de l’Environnement. Selon les déclarations du ministre du Commerce, Said Djellab, le gaspillage du pain a atteint des niveaux «choquants» avec 10 millions de baguettes gaspillées quotidiennement soit un cinquième de la production journalière ce qui représente prés de 340 millions de dollars par an.
Ania Nch