Interception de deux terroristes à Bordj Badji Mokhtar

Deux terroristes ont été interceptés samedi à Bordj Badji Mokhtar par un détachement l’Armée nationale populaire (ANP), qui a saisi un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et une quantité de munitions, a indique dimanche le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire a intercepté deux terroristes, le 08 octobre 2016 à Bordj Badji Mokhtar (6e Région militaire), et saisi un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et une quantité de munitions», précise la même source. De même, un autre détachement et en coordination avec des éléments de la Gendarmerie nationale «a appréhendé, à Boumerdès (1e Région militaire), six éléments de soutien aux groupes terroristes», souligne le communiqué. D’autre part et dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, des détachements de l’ANP «ont arrêté à Béchar et Tindouf (3e RM), dix narcotrafiquants et saisi 8 kilogrammes de kif traité, tandis que des éléments des Gardes-côtes et de la Gendarmerie nationale ont saisi, à Tlemcen (2e Région militaire) une autre quantité s’élevant à 79,8 kilogrammes. À Biskra (4e Région militaire), un détachement de l’ANP «a saisi (9540) unités de différentes boissons, tandis qu’un autre détachement a saisi deux) détecteurs de métaux et trois groupes électrogènes à In Guezzam(6e Région militaire)». Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine, des unités des Gardes-côtes «ont déjoué plusieurs tentatives d’émigration clandestine de (147) personnes à bord d’embarcations clandestines au niveau des wilayas d’Oran, Mostaganem (2e Région militaire), Annaba et El-Kala (5e Région militaire), indique le communiqué du MDN.

Plus de 100 migrants secourus au large de l’Espagne en un jour
Plus d’une centaine de migrants africains pour la plupart d’origine subsaharienne ont été secourus dans la seule journée de samedi au large de l’Espagne, après avoir traversé la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune, a-t-on indiqué auprès des sauveteurs espagnols. «Samedi, au moins 104 personnes ont été secourues», dont des femmes et des enfants, a indiqué à l’AFP une porte-parole de la Société de sauvetage en mer, l’établissement public chargé de la sûreté maritime dans les eaux espagnoles. Cinquante-six Africains d’origine subsaharienne ont été transférés à Malaga (Andalousie). Trente-deux autres migrants africains – dont 17 femmes – ont été conduits au port de Motril (Andalousie). Leur embarcation partie des côtes marocaines avait été repérée par un navire de pêche au nord-est de l’île espagnole d’Alboran. Seize autres migrants ont été amenés jusqu’à Carthagène (région de Murcie), selon la même source. Depuis 2014, plus de 10.000 migrants ont perdu la vie en mer, pour la plupart en Méditerranée centrale, selon les derniers chiffres du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Bouteflika envisage de nommer Abdelwahab Derbal à la tête de la HIISE
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, envisage de nommer l’ancien ministre, Abdelwahab Derbal, qui est également juriste de formation, à la présidence de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, a indiqué, hier, un communiqué de la présidence de la République. «En exécution des instructions du chef de l’État, le cabinet de la présidence de la République a informé ce jour, les partis politiques agréés que le président de la République envisage de nommer Abdelwahab Derbal à la présidence de la Haute instance indépendante de surveillance des élections et leur a demandé leur réaction à ce sujet, avant la fin de ce mois d’octobre», précise le communiqué de la présidence de la République. La Haute instance indépendante de surveillance des élections a été créée en application de l’article 194 de la Constitution, alors que la loi organique relative à cette Haute instance a été promulguée le 25 août 2016, rappelle-t-on.

Une trentaine de nouveaux ouvrages en Tamazight pour le 21e Sila
Une trentaine de nouveaux ouvrages en Tamazight, entre glossaires, lexiques, travaux universitaires et traductions littéraires, seront présentés par le Haut commissariat à l’Amazighité (HCA) à l’occasion du 21e Salon international du livre d’Alger (Sila) dont l’ouverture est prévue pour le 27 octobre, a indiqué samedi cette institution. Ces livres seront présentés au public lors de séances de vente dédicace prévues au stand du HCA et dans celui des maisons d’éditions publiques et privées qui les ont coédités, a précisé le HCA. Ce partenariat avec les éditeurs algériens (Anep, Opu, Tira, «Voir par le savoir»,…) vise à donner «une plus grande visibilité» au livre en Tamazight «et à sa diffusion», explique le HCA dans le texte de présentation de son programme. Une grande place a été ainsi accordée aux lexiques spécialisés dans les variantes de la langue tamazight (zenète, chaoui, touareg, etc), dans l’agriculture et les néologismes, en plus de livres sur l’enseignement, les patronymes ainsi que des romans et des traductions d’œuvres en langues arabe et française. Le HCA prévoit également le 3 novembre une «Journée spéciale Amazighité» dont une partie sera consacrée aux nouvelles technologies et à leur rôle dans l’apprentissage et la promotion de Tamazight. Le 21e Sila se tiendra du 27 octobre du 6 novembre au Palais des expositions des Pins maritimes à Alger.

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2016-2017
La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2016-2017 débutera le 16 octobre, a t-on appris auprès de la direction de prévention et de promotion de la santé du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Pour cette saison, l’institut pasteur a acquis 2,5 millions de doses conformément aux recommandations des spécialistes, a fait savoir la même source indiquant que ces doses seront mises à la disposition des catégories nécessitant ce vaccin. «Conformément aux recommandations du comité d’experts du ministère les 2,5 millions de doses ont été acquises et mises à la disposition des centres vaccinateurs habituels des établissements de santé où le vaccin est administré gratuitement, ainsi que les officines où le vaccin est remboursé par la Sécurité sociale pour les personnes âgées et les malades chroniques», a-t-on expliqué de même source.