PALESTINE

IL Y A 34 ANS, L’ÉTAT DE PALESTINE ÉTAIT NÉ À ALGER : Le Parlement arabe renouvèle son soutien « ferme » et « permanent »

À l’occasion du 34e anniversaire de la proclamation de la création de l’Etat de Palestine, le parlement arabe a réaffirmé son soutien « total » et « continu » aux droits du peuple palestinien dans sa juste cause pour restaurer ses droits nationaux légitimes et lui permettre d’établir son Etat indépendant avec El-Qods comme capitale.

Le Parlement arabe a souligné hier à travers un communiqué « son rejet total de tout projet ou tentative portant atteinte aux droits légitimes du peuple palestinien », mettant en garde contre l’ « escalade continue des attaques par la puissance occupante contre les citoyens palestiniens ». Il a également renouvelé son soutien « ferme » et « permanent » à la cause palestinienne, étant la question centrale du peuple arabe, soulignant que le Parlement et poursuivra ses efforts à tous les niveaux et avec les Nations unies, les parlements régionaux et internationaux et les organisations de défense des droits humains afin que les Palestiniens puissent établir leur Etat indépendant avec El-Qods comme capitale. Le président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, a tenu à rappeler que la proclamation il y a 34 ans, le 15 novembre 1988 par le défunt dirigeant Yasser Arafat à Alger, de la création de l’Etat de Palestine avec comme capitale El-Qods Al-Charif. A « constitué un tournant important dans l’histoire de la cause palestinienne » appelant à la reconnaissance des droits du peuple palestinien, dont le droit à l’établissement de son Etat indépendant avec El-Qods comme capitale. A l’occasion du 34e anniversaire de la proclamation du défunt président Yasser Arafat devant le Conseil national palestinien Abbas a tenu à mettre en valeur l’importance de cette dernière dans l’histoire de la cause, car elle a ouvert la voie au début d’une nouvelle phase de lutte basée sur l’acceptation de décisions de légitimité internationale. Ajoutant que « le peuple palestinien célèbre aujourd’hui le 34e anniversaire de la Déclaration d’indépendance, adhérant fermement à ses principes nationaux malgré tous les crimes commis par l’occupation sioniste ». Et « Grâce à ces sacrifices consentis pour protéger nos droits légitimes et préserver la décision nationale indépendante, nous avons obtenu la reconnaissance de plus de 140 pays et l’Etat de Palestine a rejoint les dizaines d’organisations et d’institutions internationales », a tenu à rappeler Abbas. Il a, en outre, souligné que « notre reconnaissance de la légitimité internationale et l’adoption de ses résolutions comme référence, pour parvenir à une paix juste et globale exige de la communauté internationale, de faire pression sur l’occupation pour la forcer à accepter les résolutions de l’ONU et à rejeter la politique des deux poids deux mesures ».
Le président palestinien a conclu « Nous n’accepterons pas la poursuite éternelle de l’occupation, et nous adopterons des positions sérieuses et fermes pour protéger les droits de notre peuple ». Pour rappeler c’était au Palais des Nations, à Club des Pins à Alger que le défunt dirigeant Yasser Arafat a proclamé dans son célèbre discours devant le Conseil national de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), la création de l’Etat palestinien avec comme capitale El-Qods Al-Charif. « Le Conseil national palestinien, au nom d’Allah et au nom du peuple arabe palestinien, proclame l’établissement de l’Etat de Palestine sur notre terre palestinienne, avec pour capitale El-Qods » dit-il. Le document de la déclaration, connu sous le nom de la « Déclaration d’indépendance », appelait à poursuivre la lutte pour mettre fin à l’occupation sioniste et consolider la souveraineté et l’indépendance. La déclaration a également souligné que la Palestine « est un Etat épris de paix, attaché aux principes de coexistence pacifique. Il coopérera avec tous les Etats et les peuples du monde pour instaurer une paix durable et croit en la résolution pacifique des problèmes internationaux et régionaux ».
M. Seghilani