Il devait signer à l’ES Tunis : Belkaroui, retour à la case départ

Le gardien de but de l’USMA, Mohamed Lamine Zemamouche, n’est pas prêt à pardonner au désormais ex-sélectionneur national, Christian Gourcuff, qui, selon ses dires, l’a tout le temps marginalisé, même lorsqu’il était au top de sa forme, contribuant grandement dans la qualification historique de son club en finale de la Ligue des champions d’Afrique de l’édition 2015.

On se souvient d’ailleurs que le portier usmiste est allé, à l’issue de l’exercice 2014-2015, jusqu’à annoncer sa retraite internationale, après s’être rendu compte que l’entraîneur national ait choisi son premier portier, en faisant chaque fois confiance à Rais M’Bolhi, même lorsque ce dernier est sans club, comme cela lui était arrivé à plusieurs reprises.Et même lorsque le natif de Mila était revenu à de meilleurs sentiments acceptant la convocation qui lui a été envoyée en octobre dernier à l’occasion des deux matchs amicaux à Alger contre la Guinée et le Sénégal, il a vite déchanté, en constatant que le coach français lui a préféré Azeddine Doukha. D’ailleurs, depuis Zemamouche n’a plus remis les pieds en sélection nationale. Ses déboires se sont poursuivies quand il avait contracté une grave blessure à l’épaule à la fin de l’année dernière faillant mettre un terme à sa carrière.Aujourd’hui, le portier des Rouge et Noir est certainement le premier à avoir applaudi le départ du technicien breton. Il n’hésite pas du reste à souhaiter la bienvenue au successeur du français, le Serbe Milovan Rajevac, n’écartant pas au passage l’idée de faire son come-back en équipe nationale. Néanmoins, Zemamouche sait pertinemment qu’avant de songer à cette éventualité, il devra d’abord retrouver la plénitude de ses moyens, lui, qui a été contraint de s’éloigner des terrains depuis décembre passé. Le gardien de 30 ans travaille actuellement d’arrache pied pour être de nouveau au top en vue de la saison prochain. Il sait d’ailleurs qu’il lui faudra d’abord briller en club pour aspirer à un retour en sélection, dont les challenges sont très séduisants, à savoir, la CAN-2017 et la phase finale des qualifications du Mondial-2018.
Hakim S.