lait

FILIÈRE LAIT : Les Irlandais en quête de partenariats en Algérie

Dans le cadre d’une mission commerciale dirigée par le gouvernement irlandais qui se tient entre le 2 et le 4 février 2020, Alger reçoit neuf des principaux fournisseurs de matière première laitière irlandais. Le but : faire connaître l’Irlande en tant que fournisseur de produits laitiers de haute qualité et d’envisager des partenariats avantageux entre les fournisseurs de produits laitiers irlandais et les transformateurs et distributeurs algériens. La demande algérienne en produits laitiers irlandais ayant doublé au cours des cinq dernières années, avec une importation accrue dans les secteurs du fromage cheddar, du lait écrémé en poudre et du lait entier en poudre, les fournisseurs irlandais comptent s’implanter davantage dans le marché algérien. Dans ce sens, Tara McCarthy, PDG de Bord Bia (The Irish Food Board), l’agence agroalimentaire irlandaise, a déclaré en marge de sa visite à Alger, que «l’Algérie est un marché important pour les produits laitiers de qualité, avec la plus forte consommation annuelle de produits laitiers en Afrique, soit plus de 120 litres par habitant». Et d’ajouter : «D’ici 2030, l’Algérie aura une population estimée à 52 millions de personnes et des besoins de plus de 500 000 tonnes d’ingrédients laitiers. L’industrie agroalimentaire est une tournée vers ses clients pour trouver les solutions à leurs besoins. Alors que l’Algérie est en train de construire son propre approvisionnement en produits laitiers locaux, l’Irlande est parfaitement placée pour répondre aux demandes algériennes». Notons que la branche laitière irlandaise possède un riche héritage coopératif, avec l’établissement d’un système laitier dirigé par les coopératives à travers toute l’Irlande depuis la fin du 19e siècle. En 2019, pour rappel, le ministère de l’Agriculture irlandais et les autorités vétérinaires algériennes ont revu le certificat sanitaire du bétail irlandais, qui facilitera grandement les exportations irlandaises vers l’Algérie. Bord Bia compte travailler en étroite collaboration avec les professionnels pour développer le marché du bétail irlandais en Algérie. «Ce que nous faisons dans le cadre de cette mission commerciale, c’est d’instaurer les bases d’un partenariat de confiance entre l’Irlande et les pays d’Afrique du Nord, un partenariat qui peut compléter l’industrie locale et qui est prêt à répondre à ses besoins croissants en matière d’importation », dira encore Tara McCarthy. « Comprendre le fonctionnement du marché algérien est une les entreprises laitières irlandaises et dans les mois à venir, nous continuerons à travailler pour informer les entreprises irlandaises sur ce marché et, à notre tour, nous espérons travailler en collaboration pour fournir des solutions commercialement viables aux clients algériens de produits laitiers », a déclaré, pour sa part, le directeur Région Afrique de Bord Bia, Nicolas Ranninger.
H. F.