Qui se souvient de Khellil Yassad Reguig et Nacer Cherif

émouvant geste au profit d’anciens journalistes gravement malades : Qui se souvient de Khellil Yassad Reguig et Nacer Cherif

Fidèle à ses traditions de solidarité et de soutien, la Radieuse, présidée par Chafi Kada, a rendu visite, en leurs domiciles, aux deux journalistes, messieurs Khellil Yssâd Reguig et Nacer Chéri.
Khelil Yssâd a subi deux opérations au niveau du coeur qui l’ont traumatisé, ce qui fait qu’il vit actuellement une période très difficile sur le plan de la santé et il se trouve alité. Quant à monsieur Nacer Chérif, ex-arbitre fédéral, il avait travaillé pendant 25 ans, avec plusieurs titres de presse, comme Le Soir d’Algérie, l’Expression, Olympic (El Watan), l’Echo d’Oran, Goal et Ouest Tribune. Il a été atteint par la redoutable maladie d’Alzheimer et n’a plus l’usage de ses jambes.
La délégation de la Radieuse, conduite par Chafi Kada, était composée, outre son président, de plusieurs figures emblématiques du football national, Hansal Mohamed, Foussi Tayeb, Benchiha Nacer, Oukili et Messaoudi, a rendu un vibrant hommage aux deux figures journalistiques en leur remettant des diplômes d’honneur.
L’épouse de monsieur Khellil Yssâd, a déclaré :  » des médailles de mérite, des aides financières et des cadeaux et ceci dans un climat plein d’émotion.. « Reguig était très déprimé et abattu moralement, en raison de sa maladie délicate. nous sommes très touchés par votre visite de reconnaissance et de solidarité. vous avez remarqué la joie sur son visage, une joie que nous n’avions pas vu depuis très longtemps. Son amour pour cette noble mission de journaliste lui avait fait oublier son devoir familial et sa santé. merci beaucoup pour cette visite ».
de son côté, Rafik , le fils de Nacer Chérif s’est dit, lui aussi, très touché par la visite de la délégation de la Radieuse : » Mon père a fait son devoir, en tant qu’arbitre puis de journaliste, avec une grande honnêteté, intégrité et loyauté. Votre visite et votre reconnaissance, ont créé la joie au sein de notre famille. C’est surtout ce qui nous manquait. Notre père a passé toute sa jeunesse au service du sport et de la presse sportive. Votre geste envers notre famille nous a profondément touché, surtout avec la présence de son ami de toujours Hansal Mohamed ».
R. S.