El-Oued : Des citoyens d’El-Hamraya réclament le dédoublement de la RN-48

Des dizaines de citoyens de la commune d’El-Hamraya (110 km nord d’El-Oued) se sont rassemblés en signe de protestation pour réclamer le dédoublement de la RN-48 reliant la wilaya d’El-Oued au régions du nord du pays, a-t-on appris de responsables communaux.
Les citoyens ont procédé à la fermeture de la RN-48 sur le territoire de la commune d’El-Hamraya par des pierres et des troncs d’arbres et de palmiers ainsi que des pneus, entravant le trafic routier à destination et en provenance du chef-lieu de la wilaya d’El-Oued. Les protestataires ont réclamé le déblocage d’enveloppes pour la réalisation du projet en question, à savoir le dédoublement de cet axe routier sur un linéaire de 127 km.
Certains des protestataires, joints par l’APS, ont indiqué que cette route à double sens, qui connait un intense trafic routier avec le passage de plus de 9.500 véhicules/ jour, est devenue une «route mortelle», au regard de la recrudescence d’accidents tragiques de circulation qui y sont enregistrés. La wilaya d’El-Oued s’est vue accorder un projet de réalisation d’une première tranche de dédoublement de 35 km, dont les travaux, lancés à la fin juillet 2018, ont atteint au 12 janvier courant un taux d’avancement de 30%, selon la direction des travaux publics de la wilaya.
Le wali d’El-Oued, Abdelkader Bensaïd, a tenu de nombreuses rencontres avec les représentants de la société civile dans le but de les rassurer de la prise en charge des préoccupations du citoyen, parmi lesquelles cette question de dédoublement de la RN-48. Il a, à ce titre, souligné que leurs revendications ont été soulevées aux autorités de tutelle pour arrêter un programme à même de répondre à leurs attentes. Plusieurs sorties ont également été effectués par le wali, dont la dernière en date remonte au 11 janvier courant, pour s’enquérir de l’évolution du chantier de réalisation de cette tranche de la RN-48 et a, à chaque fois, mis l’accent sur la nécessité d’accélérer le rythme des travaux.