Découverte d’une nécropole romaine près de Guelaât-Bousbaâ (Guelma)

Une « importante » nécropole Romaine comprenant 50 sépultures, dont certaines renferment des  »squelettes entiers », a été découverte près de Guelaât-Bousbaâ (Guelma), en même temps que divers objets, a indiqué, hier, à l’APS, le directeur de la culture, Samir Thaâlbi. Une équipe spécialisée, dépêchée par le Centre national de recherches en archéologie (CNRA) pour explorer plus profondément le site où des recherches avaient déjà été effectuées, a mis au jour cette nécropole où des squelettes et d’autres ossements d’hommes et d’enfants, bien alignés, ont été découverts, a ajouté le même responsable dans un entretien à l’APS. Le site où les archéologues ont travaillé tout au long du mois de mars dernier, et dont la superficie est de l’ordre de 2 hectares, comprend également des pierres gravées de caractères latins, ce qui devrait déterminer avec précision la période concernée, ainsi que de nombreux objets en poterie à proximité immédiate des tombes, a encore indiqué M. Thaâlbi. Il s’agit, a-t-il ajouté, d’ustensiles divers comme des plats et des petites cruches, dont certains sont très bien conservés, laissant supposer que les Romains ayant vécu là à cette époque mettaient à côté des morts les objets qui leur serviraient  »dans une autre vie ». Le directeur de la culture a également indiqué que les objets en question étaient frappés d’un  »sceau » à même  »d’orienter les archéologues dans leurs recherches » et de  »déterminer la valeur historique de la zone de Guelaât-Bousbaâ ». M. Thaâlbi a tenu à préciser que les recherches auxquelles ont procédé les archéologues du CNRA sont autorisées par le ministère de la Culture et  »complètent les prospections de sauvegarde » effectuées après la découverte de vestiges Romains non loin du complexe sportif de proximité de Guelaât-Bousbaâ (12 km au nord de Guelma), le long de la route nationale n° 21 menant à Annaba. Le directeur de la culture a également rappelé que des morceaux de dalles utilisées dans les tombes, des objets funéraires en argile et en bronze et des restes de lampes à huile avaient été découverts en cet endroit, en 2012, lors de travaux de terrassement entrepris pour la construction de logements sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>