Belmadi

Début aujourd’hui du stage des Verts : L’ère Belmadi commence

C’est aujourd’hui que le nouvel entraîneur national, Djamel Belmadi, dirigera son premier stage quelques semaines après s’être engagé pour quatre ans avec la Fédération algérienne de football.

Ce regroupement intervient avant quelques jours seulement de la reprise des éliminatoires de la CAN-2019 et ce déplacement à Banjul pour y affronter la sélection gambienne le 8 de ce mois dans le cadre de la deuxième journée des qualifications au rendez-vous camerounais. Il faut dire que dès son entrée en lice, Belmadi a fait parler de lui à travers sa première liste dévoilée vendredi et qui ne comporte aucun joueur évoluant dans le championnat algérien, soit une première dans l’histoire de la sélection nationale. Ladite liste a même suscité la polémique, étant donné qu’ils sont nombreux à n’avoir pas adhéré à cette politique, non sans critiquer prématurément l’ancien attaquant de Manchester City.
Au cours de son premier point de presse animé quelques jours après sa désignation à la tête de l’EN, Djamel Belmadi a rejeté tout débat autour des joueurs locaux et ceux évoluant à l’étranger, une manière d’anticiper pour couper court à toute mauvaise interprétation au sujet de sa liste. «On dirait qu’en Algérie on n’est pas professionnel ! Alors que je n’ai pas entendu un joueur de l’USMA qui était boulanger durant la journée. Pour moi, ce débat : binationaux, locaux, professionnels, nous pose un grand problème, on perd du temps. Je suis sûr que derrière cela, il y’a une volonté de perdurer dans ce débat là et de ne pas faire avancer les choses, à qui cela profite-t-il ? surtout pas à l’équipe nationale. L’Algérien peu importe où il se trouve, qu’il soit bon et sait jouer au football, il est sélectionnable. Donc, il n’y a que les compétences qui m’intéressent. Il faut arrêter avec ce débat, je ne veux plus en parler ». Une éventuelle victoire en Gambie, confortera certainement Belmadi dans ses choix, même si la FAF, qui fait de la formation son mot d’ordre, a reçu un véritable coup dur, en l’absence de joueurs locaux pour la première fois depuis très longtemps. La DTN est plus que jamais interpellée à revoir ses cartes et éviter ce genre d’ « affront », loin d’arranger le football national même s’il s’agit de la sélection.
Les 25 éléments retenus entameront à partir d’aujourd’hui un stage au Centre technique national de Sidi Moussa, qui se poursuivra jusqu’au 11 septembre, soit trois jours après le match face aux “Scorpions” de la Gambie. Les Verts s’envoleront pour Banjul le 6 septembre à bord d’un vol spécial, rappelle-t-on. Reste à savoir si tous les éléments convoqués seront aptes pour le match, sachant que le duo de Nottingham Forest, Guedioura-Soudani souffre de blessures les ayant empêché de prendre part au précédent match de leur équipe, samedi en championnat de deuxième division anglais.
Hakim S.