Rentrée scolaire

CYCLE PRIMAIRE : Appels à la réinstauration des six années d’enseignement

Suite à la décision prise en 2021 par les autorités de supprimer l’examen de fin de cycle primaire, des voix s’élèvent pour la mise en place de mesures urgentes afin de sauver le niveau de l’enseignement notamment dans ce palier éducatif. Parmi les propositions faites, dans ce sens, l’on cite le retour aux 6 années d’enseignement au lieu des 5. C’est le secrétaire général du SATEF, Boualem Amoura, qui est à l’origine de cette proposition, rapporté, par le quotidien « Le Jeune Indépendant ». Le syndicaliste a expliqué l’importance de revenir à cette durée de l’enseignement au primaire puisque, a-t-il argué,  le préscolaire n’est pas généralisé dans tout le pays et que les programmes sont très chargés. Selon Amoura, il est important d’introduire « un examen formel » pour les élèves en fin de cycle primaire et ce pour l’évaluation de leur connaissance tout en supprimant toutefois le caractère officiel de cet examen. L’objectif étant surtout, a expliqué le même syndicaliste, de faire barrage à certaines pratiques telles que le gonflement des notes des élèves qui passent vers le cycle supérieur sans pour autant en avoir le niveau. Une situation qui implique la hausse du taux de redoublement en première année moyenne. De son côté, le représentant du SNTE, qui s’est exprimé au même quotidien, a mis l’accent sur le fait que le ministère de l’Éducation nationale n’ait toujours pas précisé la manière avec laquelle seront évalués les élèves après la suppression de l’examen de 5e. Rappelant que l’objectif de l’enseignement au primaire est de faire apprendre aux élèves l’écriture, la lecture et le calcul, il a déploré le fait que «l’élève passe aujourd’hui à l’étape moyenne presque ignorant impliquant des taux de redoublement élevés et des résultats catastrophiques en première année moyenne». Pour remédier à cette situation, le représentant du SNTE suggère pour sa part l’organisation d’un examen pour l’évaluation des acquis des élèves à la fin de chaque semestre.
Ania Nch