Sabri Boukadoum, reçoit le secrétaire d'Etat italien aux Affaires étrangères, Manlio Di Stefano.

COOPÉRATION ALGÉRO-ITALIENNE : Organisation d’un forum d’affaires dans les prochains mois

Après la Turquie et la Grande Bretagne, c’est au tour de l’Italie de manifester son intérêt de booster les relations bilatérales avec l’Algérie. Par ailleurs, un forum d’affaires algéro-italien sera tenu dans les prochains jours.

C’est ce qui ressort de la visite de trois jours entamée dimanche, par le Secrétaire d’État auprès du ministre Italien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Manlio Di Stefano, en Algérie. Il a été reçu par les ministres de l’Industrie et des Mines, Ferhat Aït Ali Braham et de l’Énergie, Mohamed Arkab.
Ce forum sera consacré à l’identification des secteurs et les créneaux, principalement hors hydrocarbures, qui peuvent susciter l’intérêt des entreprises algériennes et italiennes, a précisé la même source. La rencontre qui s’est déroulée lundi au ministère de l’Industrie a été une occasion pour les deux parties d’examiner les relations économiques algéro-italiennes notamment dans leur volet industriel dans l’objectif de donner « un nouveau souffle » à ces relations, indique un communiqué du ministère. Les deux responsables ont affiché leur volonté commune de renforcer la coopération bilatérale et de créer des projets de partenariats dans différentes filières industrielles comme les industries agro-alimentaires et les énergies renouvelables. « Notre mission en Algérie a pour objectif de tracer un nouveau parcours commun avec la volonté de relancer l’économie du pays », a déclaré M. Di Stefano qui a exprimé l’intérêt des entreprises de son pays à s’installer et investir en Algérie. De son côté, le ministre de l’Industrie s’est dit favorable à tout projet de partenariat conformément aux nouvelles dispositions du code de l’investissement, actuellement en cours d’actualisation.
Concernant le domaine énergétique, le Secrétaire d’État italien a été également reçu par le ministre de l’Énergie, Mohamed Arkab. Les deux hommes ont évoqué la coopération bilatérale dans le secteur de l’énergie. M. Arkab a relevé que la nouvelle loi sur les hydrocarbures offre des opportunités importantes d’investissement et de partenariat à travers sa flexibilité en matière fiscale et contractuelle avec 04 types de contrats, précise la même source.
Le ministre a insisté aussi sur le développement de la transformation des hydrocarbures par l’industrie de la pétrochimie qui constitue un axe très stratégique dans le programme du secteur, l’industrialisation des équipements de réseaux électriques et le développement et la formation de la ressource humaine.
Le ministre a invité les entreprises italiennes à investir davantage dans ces domaines et créer des partenariats avec des entreprises algériennes mutuellement bénéfiques avec un transfert du savoir-faire et de la technologie.
Pour sa part, le Secrétaire d’état italien a exprimé le grand intérêt des entreprises italiennes à continuer à investir en Algérie dans les domaines des hydrocarbures et des énergies renouvelables, à développer des projets concrets et à faire bénéficier les entreprises algériennes de l’expérience italienne dans ces domaines.
H. H.