Arrestation

Constantine : un employé arrêté pour détournement de deniers publics

La brigade économique et financière du service de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Constantine a arrêté un employé d’une entreprise publique économique pour détournement de deniers publics, escroquerie et faux et usage de faux documents administratifs, a-t-on appris dimanche auprès de ce corps de sécurité. La même source a précisé que l’affaire fait suite à une plainte du directeur d’une entreprise publique économique installée à Constantine contre un employé de la même entreprise pour détournement de deniers publics, escroquerie et faux et usage de faux documents administratifs dont ont été victimes quatre entreprises qui avaient des transactions avec l’entreprise au sein de laquelle il travaillait.
Cette plainte a révélé que le suspect, âgé de 34 ans, avait utilisé son poste pour le détournement de deniers publics en usant de faux documents administratifs, donnant ainsi lieu à l’ouverture d’une enquête sur cette affaire, a-t-on indiqué. Les recherches et les investigations menées après l’aval des autorités judiciaires compétentes ont permis d’arrêter le suspect à son domicile familial, a-t-on fait savoir. Après l’achèvement de l’enquête, un dossier pénal pour « détournement de deniers publics, abus de fonction, faux et usage de faux et escroquerie », a été constitué à l’encontre du mis en cause qui a été présenté devant le parquet, a-t-on conclu.

Le groupe Sonatrach a ouvert 120 nouveaux postes d’emploi à Bethioua, Oran
Le groupe Sonatrach a ouvert 120 nouveaux postes d’emploi au niveau de ses complexes industriels implantés à Bethioua (est d’Oran), a fait savoir, le secteur de l’emploi de la wilaya. L’agence de wilaya de l’emploi à Bethioua enregistre l’affluence de centaines de jeunes, surtout les diplômés universitaires pour s’inscrire et postuler aux postes d’emploi offerts, a-t-on indiqué. Des fonctionnaires et conseillers de l’antenne locale de l’agence de l’emploi se sont attelés à orienter les jeunes venus de plusieurs régions de la wilaya, pour se renseigner ou déposer des dossiers, selon la même source, qui a souligné que la priorité dans l’examen des dossiers sera accordée aux jeunes de la région de Bethioua, qui abrite plusieurs complexes industriels relevant de Sonatrach.

Démantèlement d’un réseau spécialisé dans le vol de véhicules à Tlemcen
Les services de police de Tlemcen ont récemment réussi, à appréhender sept individus faisant partie d’un réseau national spécialisé dans le vol de véhicules et les remettre en circulation avec des spécifications non conformes et des fichiers de base falsifiés, a-t-on appris, lundi, auprès de la direction de la sûreté de wilaya. L’opération a été menée par les membres de la brigade de recherche et d’intervention de la police judiciaire sur la base d’informations relatives à l’activité de ce réseau, a indiqué un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de wilaya, ajoutant que les investigations se sont soldées par l’arrestation de sept (7) personnes de différentes wilayas du pays. La police a également saisi trois (3) camions de petit tonnage et trois (3) voitures volées, a ajouté la même source. Les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Tlemcen, sous l’accusation de « formation d’une bande de malfaiteurs, vol de véhicules et leur remise à la circulation avec des spécifications non conformes dans les documents administratifs officiels », a indiqué la même source.

La militante palestinienne du FPLP, Khalida Jarrar libérée des geôles de l’entité sioniste
La militante palestinienne Khalida Jarrar, l’une des figures les plus connues du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), a été libérée, des prisons de l’entité sioniste, dimanche dernier, après deux ans de détention arbitraire.
Mme Jarrar, 58 ans, avait été arrêtée en octobre 2019 par les forces d’occupation israéliennes à son domicile de Ramallah, en Cisjordanie occupée, lors d’une opération ciblant différentes personnalités palestiniennes. Accusée de participation à des activités militantes du FPLP, Khalida Jarrar avait été condamnée en mars dernier à deux ans de prison par un tribunal militaire israélien. Dans un communiqué, le FPLP s’est félicité de la libération de Khalida Jarrar, qualifiée de « camarade de combat incarnant le plus merveilleux exemple de patience et de ténacité ». Plusieurs responsables du FPLP sont détenus dans des prisons israéliennes et Mme Jarrar a été emprisonnée plusieurs fois. Arrêtée en juillet 2017 par l’Entité sioniste, elle avait été placée pendant 20 mois en détention administrative, une mesure répressive, par laquelle l’occupant israélien procède à la détention des Palestiniens pendant plusieurs mois renouvelables indéfiniment sans leur en notifier les raisons.

Saisie de cocaïne et de psychotropes à Sétif
Les éléments de la brigade de lutte contre le trafic de drogues relevant de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Sétif ont saisi 20 grammes de cocaïne et 4.000 comprimés psychotropes, a-t-on appris lundi auprès de ce corps de sécurité. Dans le cadre des efforts déployés par la police pour lutter contre la criminalité urbaine sous toutes formes, les services de la sûreté de Sétif ont mis un terme à l’activité de six (6) dangereux individus spécialisés dans le trafic de psychotropes et de drogues dures au niveau du centre-ville, a déclaré à l’APS le responsable de la cellule de communication de la sûreté de wilaya, le commissaire Abdelouahab Aissani. L’opération, a ajouté la même source, a permis la saisie de 4.000 comprimés psychotropes et 20 grammes de cocaïne, en plus d’une somme d’argent s’élevant à près de 300 000 DA, issue des revenus du trafic de drogues. L’opération a été réalisée suite à l’exploitation d’informations par les éléments de cette brigade faisant état de l’activité d’un réseau criminel, activant dans le trafic de psychotropes et de drogues au chef-lieu de wilaya, a précisé la même cellule. Les recherches et les enquêtes approfondies engagées ont permis d’identifier et de localiser certains suspects, puis de les surveiller jusqu’à leur arrestation en flagrant délit en possession d’une quantité importante de psychotropes, de drogue dure (cocaïne) ainsi qu’une somme d’argent, a-t-on fait savoir. A cet effet, un dossier pénal a été établi à l’encontre des six (6) mis en cause pour  »transport, possession et trafic illicite de substances psychotropes », selon la même source. Les personnes impliquées dans cette affaire ont été ensuite présentées devant le procureur de la République près le tribunal compétent, a-t-on signalé.

Aucun cas de décès Covid-19 au Paraguay, une première depuis mars 2020
Le Paraguay n’a enregistré samedi aucun décès du Covid-19 pour la première fois depuis mars 2020, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. « C’est une satisfaction. Le pays n’a enregistré aucun mort lié au Covid-19 samedi. Mais nous devons continuer à prendre soin des malades », a déclaré à la presse le ministre de la Santé Julio Borda. Depuis le début de l’épidémie, 16.188 personnes sont mortes des suites de l’infection au coronavirus au Paraguay. Un pic du nombre de morts avait été atteint entre mars et juillet 2021 dans ce pays de sept millions d’habitants.