Classes d’alphabétisation : Hausse du nombre de nouveaux inscrits à Constantine

Le nombre de nouveaux inscrits, aux cours d’alphabétisation a connu une hausse au titre de la saison scolaire 2018-2019, dans la wilaya de Constantine, passant de 5.000 apprenants recensés l’année dernière à 5.800 enregistrés actuellement, a indiqué le directeur local de l’Office national d’alphabétisation et d’enseignement pour adultes (ONAEA), Hocine Hemadi. Ce nombre «important» de nouvelles inscriptions est le fruit des campagnes de sensibilisation à la lutte contre l’illettrisme menées par une caravane qui a sillonné différentes régions de la wilaya, y compris les zones rurales défavorisées , a précisé à l’APS, ce responsable en marge de l’ouverture de la nouvelle rentrée. Ces campagnes dédiées à la lutte contre l’analphabétisme ont été encadrées et animées par des enseignants de l’ONAEA en étroite collaboration avec les représentants de la société civile et les mosquées, a souligné le responsable. Avec l’inscription de ces nouveaux apprenants, le nombre global des scolarisés de ce secteur a été porté à 15.800 personnes ayant rejoint les bancs des classes à travers les 12 communes de la wilaya, a fait savoir la même source. Pas moins de 230 enseignants sur l’effectif global sont contractuels, 83 autres ont été recrutés par le biais de l’Agence nationale de l’emploi (Anem), tandis que 48 autres sont des enseignants bénévoles, a détaillé M. Hemadi, faisant remarquer que l’ensemble de ces enseignants a bénéficié, avant leur prise de fonction, d’une formation spécialisée axée sur la psychologie et la pédagogie de l’enseignement pour adultes. Au total, 300 classes ont été réservées à cette catégorie de la société dont 81 relèvent des mosquées, 76 appartiennent aux écoles primaires, alors que le reste est réparti sur les établissements pénitenciers et le secteur de l’action sociale et de la solidarité ainsi que les maisons de jeunes, a révélé la même source. Dans la wilaya de Constantine, le nombre des personnes libérées de l’analphabétisme durant la saison scolaire 2017-2018, a dépassé 1.500 personnes dont une majorité sont des femmes, a-t-on signalé à l’ONAEA.