Blida : Neutralisation de 87 réseaux criminels nationaux et internationaux en 2018

Quelque 87 réseaux criminels nationaux et internationaux ont été neutralisés et leur éléments arrêtés, par les différentes unités du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Blida, durant l’année 2018, a indiqué, lundi , le commandant de ce corps sécuritaire, le lieutenant- colonel Mokhtar Zeroual. «87 réseaux criminels nationaux et internationaux activant notamment dans le trafic de drogues et de véhicules et la falsification de monnaie et de documents officiels, ont été mis hors d’état de nuire, dans le cadre du plan de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes», a déclaré le lieutenant-colonel Mokhtar Zeroual, dans un point de presse consacré à la présentation du bilan annuel d’activité du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Blida, durant l’année 2018. Il a cité entre autres, un réseau de trafic de drogues, constitué de sept éléments, dont la neutralisation a permis la saisie de pas moins de 60 kg de kif traité, alors qu’une autre opération similaire a permis l’arrestation d’une bande criminelle spécialisée dans l’usage de faux, et impliquée dans la falsification de 4.168 vignettes automobiles. Les éléments de la Gendarmerie nationale de Blida ont, également, réussi, à la période indiquée, à neutraliser un réseau de trafic de pièces archéologiques, dont les membres ont été trouvés en possession d’une statue pharaonique et de pierres précieuses. Un total de 247 pièces de corail et d’autres pierres précieuses ont été également saisies, en 2018, auprès d’une autre bande criminelle, dont tous les membres ont été arrêtés.
Le lieutenant colonel Mokhtar Zeroual a fait part, à ce titre, du traitement, par ses services en 2018, de 566 affaires liées au crime organisé (trafic de drogues et d’armes, immigration clandestine, falsification de monnaie), impliquant 619 personnes, dont 433 ont été placées en détention provisoire. Au titre des efforts de lutte contre le trafic de drogues, il a fait cas du traitement de 525 affaires de ce type, ayant impliqué 529 personnes. Il a notamment signalé la mise en échec d’une opération visant la vente de 121 kg de kif traité et de 9.886 comprimés de psychotropes.
Les services de la police judicaire ont, pour leur part, traité six affaires liées à des trafics en tous genre, ayant abouti à l’arrestation de 11 personnes, outre la restitution de 7.200 unités pyrotechniques, outre des pièces archéologiques, dont des pièces de monnaie ancienne et des statuettes. Selon le responsable, un taux de 47% des personnes généralement impliquées dans différents crimes, ont une moyenne d’âge allant de 29 à 40 ans, au moment où 29% ont plus de 40 ans, contre un taux de 18% pour les mineurs (âgés de 18 ans), Sachant qu’un taux de 95% des criminels sont de sexe masculin.