Batna : approvisionnement régulier des marchés et stabilité des prix

Une grande disponibilité des produits de large consommation marque le début du mois de Ramadhan à Batna, caractérisé également par une relative stabilité des prix affichés sur les étals.
à la grande satisfaction des consommateurs, tous les produits sont disponibles en quantité suffisante durant les quatre premiers jours de ce mois sacré. L’offre est même largement supérieure à la demande s’agissant de plusieurs denrées, contrairement aux précédents Ramadhan. « Nous avons enregistré avec satisfaction, lors de ce début du mois béni, l’approvisionnement suffisant et régulier des marchés, ce qui a permis de répondre normalement à la demande sans déficit aucun », ont souligné les responsables de la direction de wilaya du commerce (DCP), dont les agents sont déployés pour des opérations de contrôle de la qualité. Les mêmes services ont également fait état d’une stabilité des prix de la majorité des produits de consommation, en particulier, ont-ils soutenu, « la pomme de terre, les oignons, les tomates et les poivrons ».Les prix de certains produits agricoles très prisés en ce mois, tels que la courgette ou la tomate fraîche, ont même baissé, depuis le premier jour du mois sacré et sont cédées à 60 dinars, ces jours-ci.Pour les viandes blanches et rouges, dont la consommation s’accroît en ce mois sacré, le marché ne suscite également « aucune inquiétude », a-t-on noté, affirmant que les quantités mises sur le marché permettent de répondre de manière satisfaisante aux besoins de la population. Toutefois, une « sensible fluctuation » a touché les viandes blanches qui ont légèrement « pris des ailes » pour atteindre les 250 dinars le kg, a-t-on encore souligné à la DCP. Dans certains marchés populaires des fruits et légumes de la ville de Batna, plusieurs agriculteurs producteurs de la région ont privilégié la vente en directe et proposent leurs produits d’une parfaite fraîcheur à des prix « défiant toute concurrence », affirment les citoyens approchés par l’APS dans ces espaces commerciaux. Les marchés de la ville de Batna, bien achalandés, connaissent un « mouvement » exceptionnel à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, ce qui ne manque pas de créer, malgré la canicule, de l’animation dans les quartiers de la capitale des Aurès.