detachement de ANP

APRES LA MORT DE DEUX MILITAIRES TOMBÉS EN MARTYRS : L’ANP renforce le dispositif sécuritaire à Médéa

Vaincu sur les plans sécuritaire, politique et idéologique, autrement qu’il a perdu sur tous les fronts, le terrorisme tente à tout hasard de rebondir par des actions souvent isolées et vites contenues par les services de sécurité. Eux dont l’expérience a été chèrement acquise au prix de vies humaines durant les années de feu. Une lutte sans relâche contre l’hydre subversive à mettre à l’actif de l’ANP, qui vient de perdre deux de ses vaillants soldats, tombés en martyrs, samedi soir, dans la commune de Aïn-Dalia, à Médéa, suite à l’explosion d’une bombe de fabrication artisanale.
Ainsi, explique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué, « lors d’une opération de fouille et de ratissage menée par des détachements de l’ANP dans la localité de Oued El-Takouk, commune de Aïn-Dalia, wilaya de Médéa en 1ère Région Militaire, et suite à l’explosion d’une bombe de confection artisanale, deux (02) militaires sont tombés en martyrs le 27 juin 2020. Il s’agit en l’occurrence du capitaine Bensmaïl Fateh et du caporal-chef Khaldi Zakaria ».
Cet acte qualifié à juste titre d’ « abject » n’a fait que renforcer l’engagement sans faille des militaires sous la conduite du commandement de l’ANP à pourchasser les criminels responsables jusqu’à leur dernier retranchement. En effet, aussitôt les deux chahid du devoir national sont tombés, les détachements de l’ANP ont renforcé « les mesures sécuritaires nécessaires, en poursuivant les opérations de fouille et de ratissage dans cette zone», précise la même source. Suite à cet ignoble attentat, le chef d’état-major de l’ANP par Intérim, le général-major Saïd Chanegriha, a adressé ses sincères condoléances aux familles et proches des deux martyrs, réitérant en cette circonstance douloureuse que l’ANP « poursuivra ses efforts, sans répit et avec fermeté et persévérance, pour traquer ces criminels et les neutraliser partout où ils se trouvent à travers l’ensemble du territoire national. »

Le président Tebboune : « La main de la traitrise a frappé encore une fois »
Réagissant à cet acte terroriste, le président Tebboune, après avoir fait part de ses condoléances à l’Institution militaire et aux familles des deux martyrs, qu’il cite nommément : le capitaine Bensmaïl Fateh et le caporal-chef Khaldi Zakaria, a, d’un ton ferme, qualifié le terrorisme de « main de la traitrise » qui « a frappé encore une fois pour faucher la vie de deux héros durant l’accomplissement de leur devoir envers leur patrie». « Qu’Allah accueille en Son vaste Paradis le Capitaine Bensmaïl Fateh et le Caporal-chef Khaldi Zakaria. Mes sincères condoléances aux familles des défunts et à la famille de l’ANP. À Dieu nous appartenons et à Lui nous retournerons », pouvait-on lire sur un tweet du chef de l’État.
F. Guellil