Medouar

Alors que Medouar appelle à plafonner les salaires : La LFP fait un don d’un milliard pour lutter contre le coronavirus

La pandémie du coronavirus avec tout ce qui s’en est suivi comme répercussions négatives sur l’économie algérienne et mondiale en générale, se veut, selon le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, une occasion pour les présidents de club afin de revoir leur gestion financière, en particulier la manière de traiter leurs joueurs en matière de salaires.
En un mot, Medouar a appelé tout simplement à revoir à la baisse les salaires des joueurs. «La nouvelle réalité née du coronavirus et son impact sur la planète pousse à revoir beaucoup de choses dans la gestion financière des clubs. L’argent ne coulera désormais plus à flop, et les clubs sont appelés à s’adapter avec la nouvelle donne. Ce sera impossible de poursuivre sur cette lignée, car aucun club ne sera en mesure de tenir le coup. C’est pourquoi, je conseille d’ores et déjà aux présidents d’étudier avec leurs joueurs les meilleurs moyens afin de trouver un terrain d’entente pour le plafonnement des salaires. Cela dit, les nombreux dossiers qui atterrissent au niveau de la chambre de résolution des litiges au cours de chaque fin de saison, traduisent d’ailleurs l’impuissance et l’incapacité des présidents de club d’honorer leurs engagements envers les joueurs après leur avoir promis des monts et des merveilles pour les engager avant le début de la compétition», déclare l’ex-président de l’ASO Chlef.
Par ailleurs, le bureau exécutif de la LFP, réuni jeudi en utilisant la technique de vidéo conférence, a décidé de faire un don de l’ordre d’un milliard de centimes au profit du fonds national de solidarité mis en place par les pouvoirs publics pour lutter contre la pandémie du coronavirus.
Cette action intervient après 48 heures de l’appel du bureau fédéral en direction des ligues régionales et de wilaya ainsi que la LFP pour contribuer dans le renflouement du fonds de solidarité en question, rappelle-t-on.
à l’issue des travaux du bureau exécutif de la LFP, Medouar a fait savoir que la reprise ou non de la compétition n’est plus à l’ordre du jour au vu de la conjoncture difficile que traverse le pays sur le plan sanitaire, annonçant au passage la nomination de Farouk Belguidoum au poste de vice-président de la LFP.
H. S.