À quelques jours du début du stage du MCA en France : Casoni pressé pour en finir avec le recrutement

C’est dimanche prochain que le MCA s’envolera en France pour effectuer son stage estival. C’est à Vichy que les Vert et Rouge vont peaufiner leur préparation en vue de la saison prochaine et surtout de la reprise de la phase de poules de la Ligue des champions africaine et la double confrontation, en juillet à venir, contre le TP Mazembe, du RD Congo. Il faut dire que le premier responsable de la barre technique algéroise, le Français, Bernard Casoni, est amplement satisfait du déroulement de la préparation de son équipe jusque-là, soit après deux semaines de travail intense. Cependant, il s’empresse pour exhorter ses protégés à maintenir cette même cadence de travail, car le plus important actuellement était de continuer à travailler de la sorte pour faire une bonne saison. «Je pense que tout se déroule bien actuellement pour nous. On est en train de passer à la seconde étape de notre travail avant de partir en stage de préparation. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on a tout planifié au départ et que maintenant, on peut appliquer notre programme comme souhaité. Ce qui est bien pour le stage, c’est que cette fois, on ne va pas affronter des boulangers ou des pâtissiers mais on va se frotter à des équipes de bon niveau. Je pense à Bordeaux en Ligue 1 et deux adversaires de la ligue 2. C’est une bonne chose pour nous.» se réjouit-il.
Évoquant les nouvelles recrues, au nombre de cinq jusque-là, le coach a notamment précisé que le plus important les concernant était que le message passe bien ce qui les aidera s’acclimater normalement avec le jeu du MCA : «On a décidé de faire signer les joueurs qui sont là pour qu’ils puissent nous apporter le plus escompté, c’est tout à fait normal. Ils n’ont qu’à travailler durement pour l’équipe.
Nous concernant, on va les faire travailler et tenter de les faire progresser le plus vite possible. Après, il faudra que ces derniers réussissent à s’acclimater à notre niveau de jeu. Maintenant, j’espère une chose, c’est de finir le recrutement avant de partir en stage en France car j’aimerais disposer de l’intégralité de mon groupe pour débuter le travail.»
H. S.