medecin-residents2

12e round de négocations avec les résidents : «Le dialogue doit se poursuivre», selon le ministère

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Mokhtar Hasbellaoui s’est entretenu, hier, avec les représentants du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra). Comme prévu la réunion avait pour but d’éclaircir les points cités dans le compte-rendu de la réunion du 1er avril dernier. Alors que les résidents affirmaient que la rencontre vise à rediscuter de leurs revendications soulevées, et toujours pas satisfaites, le ministère a affirmé que celle-ci vise à apporter les précisions nécessaires des décisions prises par le ministre, en vue de lever les ambigüités évoquées par ce corps médical. En attendant que les résultats de la réunion soient dévoilés, l’inspecteur général au niveau du ministère, Omar Beredjouane a refusé de qualifier la rencontre du 1er avril dernier d’échec, en précisant que les «résidents ont pu décrocher le 1er avril dernier de nombreux acquis». «De nombreuses décisions positives ont été prises lors de la dernière réunion», a-t-il déclaré, avant de préciser que la rencontre d’hier «a été programmée en vue d’apporter les explications nécessaires aux grévistes, quant à ces décisions». Tout en précisant que «la tutelle s’est montrée déterminée à traiter l’ensemble des revendications soulevées par les résidents », l’inspecteur général a jugé utile de rappeler que « l’ensemble des décisions doivent êtres prises en respectant la loi ». Autrement dit, les résidents ne peuvent espérer davantage de concessions de la part de la tutelle, qui est obligée de se soumettre aux lois de la République. Néanmoins, Omar Beredjouane s’est montré confiant en précisant que la rencontre d’hier ne sera pas la dernière. En effet, pour lui, le dialogue ne sera pas interrompu et se poursuivra pour arriver à un consens.
À cet effet, l’inspecteur général au département de la santé est catégorique et affirme que « ce n’est pas la dernière rencontre avec les résidents, d’autres réunions auront lieu pour mettre un terme à la grève ». Pour rappel, les représentants du Camra ont soutenu ne pas être convaincus par les décisions de la tutelle. Ils ont par ailleurs fait état de multiples contradictions entre les garanties données par le premier responsable du secteur au cours de la dernière entrevue et les engagements inclus dans le compte-rendu, établi à l’issue de celle-ci. Le collectif autonome des médecins résidents algériens avait ainsi évoqué des points qui auraient été supprimés, alors que les deux parties s’étaient mises d’accord pour les appliquer dans les plus brefs délais. Il s’agit essentiellement de la révision du statut du résident, dont le ministre avait affirmé, selon les résidents, sa révision globale, pour évoquer par la suite quelques ajustements. Pour ce qui est de la durée du service national accomplie qui sera déductible de la durée du service civil», le Camra avait demandé d’avantages d’explications à ce sujet.
Lamia Boufassa