Gaid 2

Le génél de corps d’amrée, Ahmed Gaïd Salah, en visite à la 2e région militaire : Promotion de la ressource humaine, de la formation et des exigences militaires

Après sa récente visite dans les Régions militaires limitrophes avec les frontières maliennes et libyennes, le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, était, en milieu de semaine, en visite de travail et d’inspection en 2e région militaire à Oran.

Comme depuis plusieurs années, ses déclarations à Oran se sont articulées autour de la professionnalisation de l’armée algérienne. Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, a réitéré l’engagement de l’ANP à la promotion de la place bien méritée de la ressource humaine, et ce, à travers une formation adéquate et de haut niveau, ainsi qu’avec une bonne qualification spécialisée conformément aux exigences professionnelles du métier du militaire. Le chef d’état-major de l’ANP a appelé l’ensemble des personnels de l’Armée toutes catégories confondues à «faire montre de parfaite maîtrise du matériel moderne mis à leur disposition grâce à un emploi efficace et correct des aspects technologiques de ces matériels». «Notre permanente quête de rehausser le principe de complémentarité dans les missions qui incombent aux unités de combat et de soutien, de toutes fonctions et dimensions confondues, aux niveaux opérationnels requis, dit Gaïd-Salah , nous impose nécessairement de satisfaire, voire de remplir impérativement une des conditions les plus essentielles du travail professionnel efficace, qu’est l’adaptabilité avec les missions assignées, car la complémentarité est quand l’élément militaire conçoit que son unité militaire fait partie d’un ensemble, une partie délimitée par le cadre professionnel qui lui incombe, et la mission de combat qu’il doit mener à bien, avec toute la rigueur requise et la responsabilité dont il est en charge». Pour le général de corps d’Armée, «la réussite escomptée nécessite un ensemble de facteurs, à leur tête la conviction bien ancrée des éléments militaires en la noblesse de leurs missions, et la conscience du fait que le parfait accomplissement de ces missions exige que leurs efforts doivent être au diapason de cette démarche. Ceci requiert inéluctablement de s’acquérir d’une ferme détermination à sauvegarder la Patrie ». « Vous êtes pleinement conscients que grâce au soutien multiforme qu’accorde le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire à inculquer tous les principes de cette complémentarité, nous avons pu atteindre, grâce à Allah le Tout-Puissant, et à l’appui indéfectible accordé à nos Forces armées par le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, ces dernières années, des échelons très avancés dans l’assimilation efficiente des facteurs de réussite de ce parcours professionnel qui donne, à la petite unité militaire, de la grandeur en termes de qualité et de parfait accomplissement des missions qui lui sont assignées, et qui lui garantit une place préservée, voire sollicitée dans le contexte général et intégral des missions du corps de bataille de l’Armée nationale populaire », s’est-il adressé aux différents éléments de l’institution militaire. « L’unité militaire, peu importe sa dimension, et quelles que soient les missions qui lui sont dévolues, est un legs dont la responsabilité incombe à son commandement et à l’ensemble de ses éléments de tous les rangs et de toutes les catégories, grâce à laquelle ils grandissent et vice-versa », a-t-il encore dit. Les périls multiformes qui pointent des frontières Sud et Sud-Est ont poussé l’armée algérienne à redoubler d’efforts et de se doter de tous les moyens humains, logistiques et techniques pour s’en prémunir. C’est un travail quasi-quotidien qui est mené pour contrecarrer les périls terroristes et les dangers sournois qui menacent l’unité et la stabilité du pays, ainsi que sa sécurité nationale.
F. O.