UNION NATIONALE DES ORDRES DES AVOCATS

UNION NATIONALE DES ORDRES DES AVOCATS : Plaidoyer pour «un report des élections»

Les avocats algériens s’impliquent activement dans le mouvement populaire contre le 5e mandat et pour le changement politique dans le pays. À cet effet, l’Union nationale des ordres des avocats a tenu, hier, une réunion extraordinaire à la Cours suprême à Alger, avec la participation de toutes les organisations des avocats algériens, afin de dénoncer la candidature du Président et «une violation de la Constitution»
Lors de cette réunion, plusieurs actions ont été entreprises au nom de tous les avocats algériens. Dans un communiqué, rendu public, hier, et dont nous détenons une copie, l’organisation des Robes noires appelle « au rejet de la candidature du Président sortant Abdelaziz Bouteflika, et ce, pour éviter tout dérapage ou dépassement, induisant son départ dans le calme et éviter de précipiter le pays dans le danger». Le texte signé par le Président du Conseil, Sellami Ahmed, revient notamment sur les évènements qu’a connus le pays depuis le déclenchement des manifestations pacifiques du 22 février dernier, en pointant du doigt, «la responsabilité du Conseil Constitutionnel» d’avoir accepté la candidature du Président sortant. «Les autorités devront assumer leurs responsabilités devant l’histoire et le peuple concernant la candidature illégale du Président au 5e mandat », lit-on dans le communiqué.
Au cours de cette réunion extraordinaire, les avocats participants ont tenu à demander « l’application de l’article 102 de la Constitution et le report des élections présidentielles prévues le 18 avril prochain. »
En outre, les Robes noires préconisent « la mise en place d’une période de transition pour un délai qui ne dépasse pas une année, et qu’elle soit dirigée par un gouvernement exécutif neutre qui peut organiser des élections présidentielles transparentes et crédibles». Aussi, et en signe de protestation, les avocats annoncent « le boycott des activités des cours et des tribunaux au niveau national pour 4 jours, et ce, à partir du 11 mars 2019, sauf les rendez-vous et affaires déjà programmées qui ne seront pas concernées par la grève ».
Ce même collectif a décidé notamment « d’organiser un sit-in national devant les sièges des cours de justice, le 11 mars prochain à partir de 10h30, afin de réclamer le respect de la Constitution et de la Liberté des individus ». Par ailleurs, l’Union nationale des ordres des avocats informe qu’elle «demeure réunie en session ouverte pour suivre l’évolution de la situation dans le pays », souligne le communiqué de cette corporation.
Rappelons que l’Ordre des avocats de la région d’Alger, a annoncé, via un communiqué, l’organisation d’une marche, dans la matinée d’aujourd’hui, vers le siège du Conseil constitutionnel. La même source souligne que la marche démarrera devant le siège du ministère de Industrie et des Mines à Alger pour finir au siège de l’institution dirigée par Tayeb Belaïz.
Med Wali