Un chauvinisme tout franchouillard

Par Hafidh A. Settar 

Y a pas à dire, quand il s’agit de chauvinisme -à visage couvert- les médias français se posent un peu là. Surtout
ceux spécialisés dans cet opium des peuples qu’est le football. Tu kifes alors à l’overdose!
Club de cœur de tous les hâbleurs sportifs sur plateau TV et périphéries: le plus frenchy des clubs anglais, Arsenal, because l’éternel Wenger et une pléiade de joueurs français. Et même là c’est par ordre. Le footeux de souche, ensuite le bi. et accessoirement le basané.
Mais rien n’échappe, alentours, à l’émotivité de pucelle de ces messieurs shootés à ce professionnalisme valable seulement pour les autres.
Depuis que Zizou est à la tête du RMA, c’est la griserie totale dans les studios parisiens et qataris. Mazette la bonne affaire,
après un «maigrelet» Varane, voilà le foie gras avec l’auteur de la boulette et de la roulette.
Et fonce encore avec Griezman qu’on élève au rang de Messi et Ronaldo. Rien que ça !
On aurait volontiers jubilé avec la super forme de Benz. Mais il a pété mauvais le mec dans le nez de Valbuena. Alors au pilori ! Faut toujours respecter l’ordre des amours quand on est un franchouillard chauvin. Et Benz, il s’appelle Karim…tout un programme !
H. A. S.