Bechar

Trois ans de prison ferme pour un trafiquant de drogue à Béchar

Un homme âgé d’une vingtaine d’années a été condamné à trois (3) ans de prison ferme et à une amende de 50.000 dinars pour trafic de stupéfiants à Béchar, a-t-on appris dimanche de la cellule de communication et d’orientation de la sûreté de wilaya. C’est suite à l’exploitation de renseignements policiers faisant état de la détention par un individu d’une importante quantité de drogue destinée à la revente illégalement en milieu ouvert, que les policiers des brigades de recherches et d’investigations (BRI) ont arrêté le mis en cause en possession de 500 grammes de kif traité, à proximité de la localité agricole de Wakda (5 km au nord de Bechar), a précisé la même source. Comparaissant en citation directe devant la juridiction compétente, le mis en cause a été condamné à la peine susmentionnée pour détention illégale de stupéfiants, exposition dans l’intention de commercialisation illégale de drogue et contrebande à un degré de danger menaçant l’économie nationale et la santé publique, a-t-on fait savoir.

Tizi-Ouzou : interruption de l’alimentation en eau potable dans 11 communes
L’alimentation en eau potable est interrompue, dimanche, dans 11 communes de la wilaya de Tizi-Ouzou, en raison des travaux, a indiqué dans un communiqué l’unité locale de l’Algérienne des eaux. Les communes concernées par cette coupure sont celles alimentées par le barrage de Koudiet Acerdoune (wilaya de Bouira). Il s’agit de Frikat, Draâ El Mizan, M’kira, Tizi-Gheniff, Boghni, Mechtras, Tizi n’Tlata, Ait Bouadou, Bounouh, Ouadhias et une partie de la commune de Maâtkas a-t-on précisé. L’interruption de l’alimentation en eau potable fait suite à l’intervention des équipes techniques de l’unité de production de Koudiet Acerdoune pour la réparation d’une « panne technique survenue sur pompes submersibles de cette infrastructure hydraulique », a précisé pour sa part un communiqué de l’unité de l’ADE de Bouira. « La reprise de la distribution s’effectuera progressivement dès la fin des travaux », a-t-on rassuré.

Décès de l’ancien président de la CGEA Habib Yousfi
L’ancien président de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), Habib Yousfi est décédé samedi à Alger à l’âge de 92 ans, des suites d’une longue maladie, a appris l’APS auprès de la CGEA. Né le 21 septembre 1929, le défunt a suivi des études en droit à Paris (France) et rejoint les rangs de la révolution de libération nationale en tant que membre de la cellule de liaison de la fédération du Front de libération nationale en France. Il a été arrêté avec un groupe de moudjahidine et placé dans plusieurs prisons françaises. Il était également membre du ministère de l’armement et des liaisons générales (MALG) à Tanger (Maroc). Après l’indépendance, il a occupé le poste de chef de cabinet du président de la République, Ahmed Ben Bella avant d’investir le monde des affaires à partir de 1967 en fondant une entreprise industrielle privée. En 1988, le défunt a été l’un des fondateurs de la CGEA qui l’a présidée pendant des années avant que sa femme Saida Neghza ne lui succède. « Il rejoint son créateur après un parcours riche en apports et en sacrifices (…) au service de l’économie nationale », a écrit Mme Neghza dans un post sur les réseaux sociaux. L’enterrement du défunt aura lieu dimanche après la prière d’El-Asr au cimetière Sidi Yahia à Alger.

Alger: démantèlement d’un réseau criminel spécialisé dans le vol de voitures
Les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont démantelé un réseau criminel spécialisé dans le vol de voitures et saisi 80 véhicules de différentes catégories faisant l’objet de vol ou de falsification de leurs documents administratifs, a indiqué dimanche un communiqué des mêmes services. La sûreté d’Alger, représentée par la police judiciaire de la circonscription administrative de Dar el Beida, a démantelé un réseau criminel composé de cinq (5) individus, âgés entre 30 et 50 ans, spécialisé dans le vol de véhicules et de falsification de leurs documents administratifs et numéro de série, précise le communiqué. L’opération, supervisée par le procureur de la République, s’est soldée par la saisie de 80 véhicules de différentes catégories faisant l’objet de vol ou de falsification de documents administratifs et de numéro de série. Les mis en cause ont été déférés devant les juridictions compétentes.

Le conducteur du camion-remorque auteur de l’accident mortel à Constantine placé en garde à vue
Le conducteur du camion-remorque auteur de l’accident mortel survenu à Constantine a été placé en garde à vue en attendant le parachèvement de l’enquête préliminaire et la présentation des parties devant le tribunal de Zighoud Youcef, a indiqué un communiqué du procureur de la République près le même tribunal. L’enquête préliminaire sur l’accident mortel survenu, vendredi soir à 20h00 au lieu-dit Oued Ouarzeg, dans la commune de Beni H’midene sur la RN 27 reliant les wilayas de Constantine et de Jijel, « se poursuit toujours » au niveau de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Beni H’midene, a précisé samedi la même source. L’accident a fait 18 morts (de différents âges) et 10 blessés à divers degrés, selon le dernier bilan. Le conducteur d’un camion-remorque, âgé de 59 ans, et qui était chargé de graviers, venant de Constantine vers Jijel a perdu le contrôle de son véhicule qui roulait à grande vitesse, suite à l’arrêt du système de freinage, entrant en collision avec un bus de transport des voyageurs qui venait de Jijel vers Constantine, selon la même source.

El Tarf : les dépouilles des quatre baigneurs portés disparus vendredi repêchées
Les dépouilles des quatre (4) jeunes baigneurs portés disparus, hier vendredi, sur la plage Messida dépendant de la daïra d’El Kala (El Tarf), ont été repêchées samedi, a-t-on appris auprès du chargé de communication de la direction locale de la Protection civile. Une fois l’alerte de leur disparition donnée, les recherches ont été lancées et se sont poursuivies durant la matinée de samedi par les éléments de la Protection civile qui ont fini par repêcher trois cadavres peu avant 8 heures du matin, a ajouté le lieutenant Seif Eddine Madaci. Il s’agit de trois victimes âgées de 17 ans, a précisé la même source, signalant que la quatrième victime, âgée de 16 ans, a été repêchée aux environs de midi. Arrivés tôt le matin de la wilaya de Tébessa, ces jeunes se sont hasardés à nager dans une mer déchaînée, a déploré la même source, ajoutant qu’un drapeau rouge indiquant que la baignade est interdite n’a pas dissuadé les adolescents dont les dépouilles ont été acheminées vers la morgue de l’hôpital d’El Tarf. Au total, huit baigneurs sont décédés par noyade vendredi sur les plages d’El Tarf, a rappelé le lieutenant Seif Eddine Madaci. Deux victimes, le père et son fils, dont l’identité n’est pas encore déterminée, ont été repêchés sur la plage non gardée de Fertassa, ainsi qu’un jeune homme de 19 ans, dont le corps a été repêché au niveau d’une autre plage non gardée située entre Chatt et Sidi Salem (Annaba). Le corps d’un quinquagénaire, issu de la localité de Dréan, a été quant à lui repêché sur la plage « Les sables d’or » dans la daïra d’El Kala. Le wali d’El Tarf, Harfouche Benarar, le président de l’Assemblée populaire de wilaya (P/APW) d’El Tarf et des cadres des services de sécurité, se sont rendus à l’hôpital public hospitalier EPH d’El Kala pour présenter leurs condoléances aux familles des quatre jeunes baigneurs. Aussi, des recommandations sur la prudence et le suivi des consignes dispensées par les services de la Protection civile ont été également réitérées par les autorités locales pour préserver la vie des estivants et éviter ces drames.