Pic

Nouveau pic de consommation de l’électricité enregistré lundi

La consommation nationale en énergie électrique a enregistré lundi après-midi un nouveau record, suite aux fortes chaleurs, a indiqué mardi le groupe Sonelgaz dans un communiqué. « La puissance maximale appelée a atteint, hier lundi 12 juillet 2021 à 14h30, un record historique de 16.065 mégawatts (MW), soit une hausse de 9,2% par rapport à la journée la plus chargée à la même période en 2020 (14.714 MW, enregistrée le 28 juillet 2020 à 15h00) », précise la même source. Cette forte demande d’électricité est due à la vague de chaleur exceptionnelle qui touche l’ensemble du pays depuis quelques jours, explique la même source. Selon Sonelgaz, « les températures enregistrées sont en effet supérieures de 9 C par rapport aux normales saisonnières : la température moyenne de la journée du 12 juillet 2021 était de 39 C. Elle est supérieure de 7 C par rapport à la journée de pointe du mois de juillet 2020″. Pour rappel, le dernier pic historique de consommation avait été enregistré le mercredi 7 août 2019 à 14h30. La puissance maximale appelée avait atteint 15.656 MW soit un taux d’évolution de 2,6%.

Le variant Lambda fait son apparition en Europe
Détecté dans 31 pays, le variant Lambda apparu au Pérou fin 2020 arrive en Europe. La France ne constate que des «cas sporadiques», alors qu’il représente déjà 40% de ceux découverts dans la région espagnole de la Cantabrie. Peu étudié, il est soupçonné d’être plus contagieux que certains autres variants et de réduire l’efficacité des vaccins. Alors que de nombreux pays font face au variant Delta, un autre, le Lambda, initialement détecté en Amérique du Sud, commence à circuler en Europe y compris dans les pays limitrophes à la France. Début juillet, la Cantabrie, région autonome espagnole, a recensé trois cas confirmés du variant Lambda et 180 autres en attente de confirmation. Représentant déjà plus de 40% des cas sur ce territoire, sa propagation a été qualifiée d’«alarmante» par le directeur général de la Santé publique de la Cantabrie, Reinhard Wallmann. En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en a également détecté trois, indique 20 Minutes, bien qu’aucune donnée correspondante ne soit présente sur le site de l’institution. Santé publique France a fait état de quelques «cas sporadiques». Selon la plateforme GISAID qui récolte des données de médecine, le nombre de contaminations diverge. En France, il s’agit de 16 cas recensés, 56 en Espagne, 100 en Allemagne, 10 en Suisse, 11 en Italie et sept au Royaume-Uni. Pour l’heure, seuls deux cas ont été détectés en Belgique.

«Risque accru» de développer le syndrome de Guillain-Barré avec le vaccin Johnson & Johnson
L’Agence américaine du médicament a mis en garde lundi contre un « risque accru » de développer le syndrome de Guillain-Barré, une rare atteinte neurologique, associé avec le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson. Les autorités sanitaires américaines ont identifié 100 cas rapportés de personnes ayant développé le syndrome de Guillain-Barré, sur près de 12,5 millions de doses administrées de ce vaccin. Sur ces 100 cas, 95 étaient graves et ont requis une hospitalisation. Une personne est morte. Le syndrome de Guillain-Barré est une atteinte des nerfs périphériques caractérisée par une faiblesse voire une paralysie progressive, débutant le plus souvent au niveau des jambes et remontant parfois jusqu’à atteindre les muscles de la respiration puis les nerfs de la tête et du cou. Cette maladie affecte entre 3.000 et 6.000 personnes chaque année aux Etats-Unis. Cette annonce est un nouveau coup porté au sérum de Johnson & Johnson (J&J), approuvé en urgence aux Etats-Unis en février dernier, qui a fait l’objet d’une suspension de dix jours en avril après le signalement de femmes ayant développé des cas graves de caillots sanguins en association avec des bas niveaux de plaquettes, à la suite de leur vaccination.

Un mort dans un accident de la circulation à Aïn Defla
Une (1) personne est décédée, mardi, à Aïn Defla dans un accident de la circulation survenu dans un douar situé à hauteur du chemin de wilaya (CW) N 16, dans la commune de Tiberkanine (ouest de la wilaya), a-t-on appris de la direction locale de la Protection civile L’accident s’est produit au lieu-dit « Bokaât Lakbach », relevant de la commune de Tiberkanine, lorsqu’un vélomoteur a dérapé avant de se renverser, causant le décès de son conducteur (45 ans), a précisé la même source. Le corps de la victime a été déposé au niveau de la morgue de l’hôpital de Sidi Bouabida (El Attaf), a-t-on fait savoir.

Boumerdès: saisie de plus de 17 kg de kif traité et de 1,1 kg de cocaïne durant le 1er semestre 2021
Plus de 17 kg de kif traité et de 1,1 kg de cocaïne ont été saisis, par les unités de la Gendarmerie nationale relevant du groupement territorial de la gendarmerie de Boumerdes, au cours de descentes réalisées durant le 1er semestre de l’année en cours, a-t-on appris lundi auprès de ce corps sécuritaire. Selon la chargée de communication auprès de ce corps, ces opérations ont, également, permis la saisie de près de 24.000 comprimés psychotropes, et 80 armes blanches de différents types et formes, en plus de deux fusils de chasse et prés de 7.800 unités de boissons alcoolisées de différentes marques. La même source a signalé l’arrestation, suite à ces opérations, de 166 individus de différents âges, à travers la wilaya, dont des récidivistes. En outre « cinq chiens dressés exploités dans des actes criminels ont été saisis à l’issue de ces opérations », est-il précisé de même source. Les chefs d’inculpation retenus contre les individus arrêtés sont la « constitution de bandes de quartiers », « constitution d’associations de malfaiteurs et instauration d’un climat d’insécurité au sein des quartiers », « atteinte à l’ordre public », « possession de drogues et d’armes blanches », « coups et blessures volontaires » et « tapage et atteinte à la quiétude des citoyens ». Ils ont été présentés devant les instances judiciaires territorialement compétentes, qui ont engagé les mesures légales qui s’imposent à leur encontre.

France : un car transportant une quarantaine de jeunes s’embrase
Un car qui transportait une quarantaine d’adolescents belges s’est embrasé dans la nuit de lundi à mardi en Haute-Loire, dans le sud-est de la France, mais le feu n’a fait aucune victime, le chauffeur ayant réussi à faire évacuer le véhicule à temps. « Le car a complètement brûlé mais il n’y a aucun blessé parmi les jeunes », ont indiqué les pompiers du département mardi matin, confirmant une information du quotidien régional La Montagne. Le feu s’est déclaré tandis que le car, de retour d’Espagne, roulait sur l’A75. Selon le journal, le chauffeur a juste eu le temps de quitter l’autoroute à hauteur de Lempdes-sur-Allagnon, au nord de Brioude, pour arrêter le véhicule et en faire descendre le groupe de 42 adolescents et leurs accompagnateurs. Ceux-ci ont été hébergés dans une salle polyvalente de la commune et doivent repartir pour la Belgique en début d’après-midi dans un car de remplacement.

Blida : une fillette sauvée, in extrémis, d’une chute mortelle par un agent de la Protection civile
Une fillette de deux ans a été sauvée, in extrémis, d’une chute mortelle du 5ème étage d’un immeuble, grâce à la célérité d’intervention d’un agent de la protection civile de la wilaya de Blida, qui n’était pas en service, a indiqué lundi un communiqué de la direction de la protection civile de la wilaya. L’agent de la protection civile, Mohamed Herazi, résidant à environ 50 mètres de la cité, lieu du drame, a réussi à sauver la fillette d’une chute mortelle du 5eme étage d’un immeuble de la cité des 200 logements de la commune d’Ouled Aich, est-il signalé dans le même document. Ajoutant que la petite fille, qui se trouvait seule dans la maison, est montée à l’une des fenêtres du domicile et a voulu grimper aux barreaux. Mais elle a glissé et sa tète est restée coincée dans les barreaux, est-il précisé de même source. À la vue de cette scène effroyable, des citoyens appelèrent les secours de la protection civile (N.1021). En attendant les secours, l’agent de la Protection civile suscité est monté sur le toit de l’immeuble et a sauté jusqu’à ladite fenêtre pour attraper le corps de la fillette, qu’il a tenue dans ses bras jusqu’à l’arrivée de son père, qui était en dehors de la maison, et celle des secours de la Protection civile. La fillette a été secourue sans subir aucune blessure, avant d’être transférée au secteur sanitaire de la cité AADL, selon le même communiqué.