Moutons aid

MOUTON DE L’AÏD : L’abondance de l’offre a fait casser les prix

À la veille de l’Aïd El-Adha, le marché de bétail a été marqué par une baisse sensible des prix du mouton.

Des citoyens rencontrés, au niveau de quelques points de vente situés à «Ouled Fayet», «Baba Hassen» et «Douéra» parlent de prix abordables des moutons par rapport aux prix proposés par quelques points de ventes de bêtes lors des premiers jours de vente sur le marché. Une période caractérisée, selon eux, par une cherté des moutons et l’hésitation des acheteurs. Dans quelques marchés à Ouled Fayet, Baba Hassen, Douéra, S’haoula, par exemple, les prix du bétail ont diminué, notamment à la veille de l’Aïd El-Adha, d’un montant situé entre 30 000 et 50 000 DA.
Pour certains vendeurs de bétails, approchés par le Courrier d’Algérie, le prix d’agneau, par exemple, a atteint jusqu’au 25 000 DA, affirmant, ainsi que ces bêtes sont accessibles aussi par rapport à l’année dernière. L’un d’entre eux nous expliquera en outre qu’avec l’approche de l’Aïd El-Adha, les points de vente de moutons à Alger proposent des prix et par conséquent des prix abordables aux citoyens qui ne peuvent pas acheter un mouton pour l’Aïd, contrairement à quelques jours de ça, les prix des moutons étaient en forte hausse, a-t-il signalé.
Aussi selon ce trentenaire, cette baisse est due à l’abondance de l’offre. Un autre éleveur de bétail nous révélera, également, lors de notre tournée au marché de bétail à Ouled Fayet que les prix des moutons ont atteint auparavant entre 35 000 DA jusqu’au 70 000 DA dans certaines régions. Pour sa part, Djalil, un jeune architecte, rencontré à Baba Hassan, nous confirmera qu’en plus de leur cherté «les moutons ont été exposés dans des lieux dépourvus de toutes les commodités nécessaires», a-t-il déploré.
Mehdi Isikioune

FÉDÉRATION NATIONALE DES ÉLEVEURS
«Les prix en baisse entre 5 000 et 10 000 DA la tête»
Et pour savoir les raisons de cette baisse des prix du mouton, notamment à la veille de l’Aïd El-Adha, nous avons contacté, hier, le vice-président de la Fédération nationale des éleveurs, Mezroua Belkacem. Ce dernier nous a précisé que les prix du mouton de l’Aïd ont été diminués de près de 5 000 DA et de 10 000 DA la tête, faisant état, dans ce sillage, de l’existence d’une offre suffisante en cheptel ovin.
Questionné aussi à propos de quelques points de vente illicites de moutons qui échappent au contrôle, notre interlocuteur a mis en exergue l’importance de respecter la réglementation de la vente de moutons, appelant ainsi les citoyens à acheter leurs moutons de l’Aïd au niveau des sites autorisés sous contrôle des services vétérinaires. Pour ce qui est des sites autorisés à la vente des bêtes, faut-il le rappeler que les services de la wilaya d’Alger ont arrêté une liste de 128 sites autorisés à la vente des bêtes du sacrifice au titre de l’Aïd El-Adha 2019, distribués sur 42 communes de la wilaya avec près de 150 médecins vétérinaires mobilisés pour superviser l’abattage et s’assurer de l’innocuité de la viande.

M. I.