Gaïd Salah

EN VISITE AUJOURD’HUI À LA 1RE R.M À BLIDA : Ce sur quoi est attendu Gaid Salah

Le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, effectuera, aujourd’hui, une visite de travail à Blida, en 1ère Région militaire, a-t-on appris d’un communiqué du ministère de la Défense nationale diffusé hier.
«Cette visite constitue pour le général de Corps d’Armée une occasion pour tenir des réunions d’orientation avec les cadres et les personnels de la Région», détaille la même source dans un communiqué laconique. Toutefois, et au-delà de l’agenda du jour du vice-ministre de la Défense nationale, il serait question pour lui de commenter à nouveau et de se positionner encore si besoin est, sur les événements en cours et la situation politique prévalant dans notre pays.
Le ton a été donné mardi dernier. En cérémonie organisée en l’honneur des meilleurs lauréats des Cadets de la nation aux examens du BAC-BEM, au siège du ministère de la Défense, Gaïd Salah s’est opposé à tout préalables posés au dialogue national, tel qu’entamé sous la médiation du Panel mandaté par le chef de l’État Abdelkader Bensalah. Bref, pour le numéro un de l’ANP, toutes les parties et forces vives impliquées dans les solutions à la crise doivent s’asseoir autour d’un table et discuter «exclusivement» de l’organisation «dans les meilleurs délais» d’une élection présidentielle.
Aujourd’hui donc à Blida, tout porte à croire que le chef d’état-major relancera davantage la voie présidentielle comme issue en dehors de tout processus de transition comme réclamé par des partis de l’opposition. Signes révélateurs, la débauche d’énergie dont ont fait preuve deux partis de l’ex-Alliance présidentielle, le FLN et le RND, qui ont insisté hier sur la tenue d’une élection présidentielle. Autre chose, le Panel, dirigé par Karim Younès, a tenu une rencontre avec de «représentants du Hirak», où il était aussi question de parler «exclusivement» d’un dialogue débouchant sur l’organisation d’une Présidentielle. Au risque de se tromper, il s’agit d’une première sortie publique de Gaïd Salah, à la veille d’un vendredi de marche populaire, citoyenne et pacifique.
Farid G.