campagne moissons battages

Médéa : Seize points de collecte de céréales seront ouverts

Seize points de collecte de céréales seront ouverts à travers la wilaya de Médéa dans le cadre du dispositif mis en place par la coopérative de céréales et de légumes secs (CCLS), au titre de la campagne moisson battage 2022, a indiqué, samedi, un communiqué de la chambre agricole. Les points de collecte resteront opérationnels jusqu’à début septembre pour permettre aux agriculteurs de déposer leur production et faciliter, ainsi, l’acheminement des céréales vers les structures de stockage dépendant de la CCLS, précise la chambre agricole. En sus du complexe de stockage de coopérative de céréales et de légumes secs, sis à Berrouaghia, les producteurs de céréales auront à leur disposition des points de collectes localisés dans quatorze communes, dont celles de Beni-Slimane, Ksar-el-Boukhari, Chellalet-el-Adhaoura, Ain-Boucif, Tlet-Douairs et Chahbounia, a-t-elle ajouté. Le même nombre de points de collecte mobilisés lors de la précédente campagne moisson battage a été reconduit cette année, mais dont une partie seulement a fonctionné, en raison de la « faible production » qui n’a guère dépassé les huit cent mille quintaux, contre plus d’un million deux cent mille quintaux, durant la campagne 2020, selon les détails fournis par la direction locale des services agricoles. La DSA s’attend à une bonne production cette année grâce à l’important apport pluviométrique enregistré durant les mois de mars et avril et une partie du mois de mai. Elle table sur une récolte prévisionnelle d’un million trois cent mille quintaux. Le communiqué évoque, par ailleurs, l’entrée en application des nouveaux prix d’achat de céréales, décidés par le gouvernement en janvier dernier, qui fait passer le prix d’achat du blé dur de 4500 Da à 6000 Da, le blé tendre de 3500 Da à 5000 Da, l’orge de 2500 Da à 3400 Da et l’avoine de 1800 Da à 3400 Da. Cette augmentation tend à encourager les agriculteurs à doubler de production et contribuer à assurer la sécurité alimentaire du pays, conclut le communiqué de la chambre agricole.