Logement LPA

LOGEMENT PROMOTIONNEL AIDÉ : Belaribi annonce l’introduction d’ajustements dans la formule

Alors que des milliers de souscripteurs attendent l’annonce des listes finales des bénéficiaires de logement promotionnel aidé (LPA) notamment au niveau de la capitale, l’opération risque de prendre encore plus de temps, à en croire les propos du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Tarek Belaribi.
Lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale consacrée aux questions orales, Belaribi a expliqué que son département se dirige vers l’introduction de nouvelles modifications consacrant davantage de centralisation en matière de prise de décision, ce qui permet au secteur, a-t-il estimé, de régler confortablement les dossiers de cette formule de logement. Ces amendements, a-t-il ajouté, permettront au secteur de pallier les difficultés et de prendre les décisions idoines pour réaliser un progrès en la matière, d’autant plus que la loi de finances 2023, présentée pour débat et adoption, prévoit un programme de 225 000 logements, dont 30 000 unités relevant de la formule LPA.
Le ministre a souligné, cependant, qu’en vertu de ces nouvelles modifications, la répartition des quotas sur les wilayas sera tributaire de leur capacité à fournir l’assiette foncière pour la réalisation du programme. Dans le même sillage, Belaribi a indiqué que les prérogatives de répartition des quotas dans la wilaya seront confiées au wali qui définit les priorités.

La révision de la valeur du revenu mensuel pour l’accès au LPL pas à l’ordre du jour
Par ailleurs, et à une question du député Mouloud Habnassi (Front El-Moustakbal) sur la possibilité de revoir la valeur du revenu mensuel déterminé pour accéder à la formule Logement public locatif (social), le ministre a affirmé que cette question n’est pas actuellement à l’ordre du jour, mais elle pourra être abordée à l’avenir, en fonction des variables socioéconomiques et après réalisation des études nécessaires. Il a également souligné que la révision du plafond salarial fixé pour l’obtention d’un logement social (24 000 DA) entraînera nécessairement une modification du plafond pour toutes les autres formules. Dans le même sillage, il a fait savoir que son département ministériel s’attelait à la révision du décret fixant les conditions d’octroi des logements sociaux, en vue de durcir les procédures de distribution et de réprimer la fraude, afin que seules les catégories défavorisés et démunies puissent en bénéficier.

AADL : les dossiers des souscripteurs décédés annulés
Concernant les logements de type AADL, le ministre de l’Habitat a confirmé que les dossiers des souscripteurs décédés ne sont pas hérités. Le ministre a également évoqué les recours et les souscripteurs dont les dossiers sont incomplets. À ce propos, il a indiqué qu’une plate-forme électronique pour les souscripteurs a été ouverte. Elle permet d’enregistrer leurs informations afin de gérer leurs préoccupations à distance. Cela se fait en leur envoyant un SMS, en précisant si le dossier est accepté, rejeté ou à compléter.
Ania Nch